Geekmick Awards 2017 : et les jeux vidéo winners sont…

Bonne année les geekous(es). Cette année je peux (enfin) dire très sérieusement que la grosse équipe de Geekmick se joint à moi pour vous souhaiter tous ses meilleurs voeux de bonheur, amour, santé et tout le tralala ! Eh ouais, parce que maintenant on est 3 rédacteurs ! L’occasion de faire une petite rétrospective globale de l’année 2017 avec nos incontournables Geekmick Awards 2017 !

Notez cette magnifique image de couverture qui est juste là pour me rappeler que sans mes copains graphistes qui m’aident pas mal pour Geekmick, je ne suis rien. Mais ça a le mérite d’être kitsch, et moi j’aimeuh quand c’est kitsch ! Love pour mon Jojo & ma kitsch angel !

Croix rond croix rond !

Fini ton assiette, faut po gâcher !

On commence fort l’année avec ce jeu qu’on s’est senti obligé de finir parce qu’on l’avait acheté. Ou pire, parce qu’on pensait nous faire plaisir en nous l’achetant. Ou pire, parce qu’on pensait aussi se faire plaisir en retrouvant notre saga chérie. Bref, ce jeu, qu’on s’est forcées à finir June et moi, n’est autre que Life is Strange Before the Storm

Une préquelle dont on aurait tout à fait pu se passer, mais comme on est polies (et curieuses) on s’est toutes les deux motivées dans cette expérience éprouvante, presque comme si on devait aller au crossfit à 6h du mat’. Presque, car cet exemple est totalement improbable.

C’est du passé, n’en parlons plus

Celui-ci c’est un peu plus dommage par contre. Faisant partie d’une saga qu’on affectionnait particulièrement June & moi, on l’attendait de pied ferme : Syberia 3 ! June l’a péniblement terminé, pour ma part je n’en suis qu’au premier chapitre depuis des mois. Après avoir perdu ma sauvegarde suite à une restauration, la seule heure que j’avais à rattraper me semblait être une éternité. Et June n’a pas vraiment trouvé (ni cherché d’ailleurs) les mots pour me motiver..

Bugs, gameplay un peu caca, dialogues nazes et, par dessus tout, expressions labiales à te taper le cul dans l’eau… C’était trop pour concurrencer la petite dizaine centaine de jeux achetés cette année.

EDIT : en fait June n’a jamais fini le jeu nan plus. Oupsy.

J’peux pas j’ai…

On a tous ce jeu qui nous fait perdre tout sens des priorités. Qui nous pousse à refuser d’aller boire un verre après le boulot. Ou encore à laisser le linge et la vaisselle s’accumuler pendant toute une semaine (coucou Le Geek)… Pour le Geek, Rocket League a peu a peu été remplacé par PUBG et Fortnite. Bye-bye les battle cars, bonjour le battle royal. D’ailleurs, il me doit toujours un article à ce sujet. Il bûche dessus depuis plusieurs mois, autant d’espoir qu’il voit le jour que Silent Hills.

Pour June c’était Rogue Legacy (oui bon c’est pas 2017). Son petit côté maso. 😉

Pour ma part, c’était Bienvenue chez les ch’tis sur PC. Non j’déconne. Si je devais en choisir un, ce serait Dishonored 2, que je n’ai toujours pas fini car trop occupée à buter toutes les mouches de sang.

A la folie pas du tout

C’est quoi encore ce nom de catégorie d’awards biaisé ? On s’en fout on est chez nous, on est po sur Steam ! La catégorie « A la folie pas du tout » désigne ce jeu qui n’a peut-être pas mis tout le monde d’accord mais a au moins le mérite de n’avoir laissé personne indifférent.

Pour ma part je l’ai aimé à la folie, pour le Geek pas du tout. Ce nom de catégorie lui va également très bien puisqu’il parle justement de psychose. C’est c’est c’est… (comment ça t’as toujours pas deviné ?!) Hellblade : Senua’s Sacrifice !

Objet volant non identifié

Je suis ressortie d’Observer comme on ressort du Space Mountain : décoiffée et les neurones en vrac. Sa bande-son, son histoire, son atmosphère si particulière, Rutger Hauer <3 (Roy Batty dans Blade Runner)… Ce survival-horror, qui n’en est pas vraiment un, vaut tout de même largement la peine qu’on lui accorde 8h-10h de son temps. Un ovni vidéoludique dystopique apocalyptico fantastique. Par ici pour ceux qui auraient manqué mon test d’Observer !

Petit plaisir nostalgeek

Ma petite madeleine de Proust vidéoludique de l’année c’était Thimbleweed Park sans hésiter ! Maniac Mansion, Monkey Island, Indiana Jones & la dernière Croisade, The Cave… On ne présente plus le travail du grand Ron Gilbert ! Quand j’ai su qu’il revenait avec un jeu bien à l’ancienne, avec le fameux moteur de jeu SCUMM, j’étais aux anges. La déception aurait donc pu être d’autant plus grande, mais il n’en était rien : Ron Gilbert a carrément assuré ! Dommage que le jeu n’est pas fait plus de bruit, il le méritait largement !

Le joujou que t’es trop content de recevoir puis que tu laisses tomber

Toute contente que j’étais avec mon nouveau PC flambant neuf, je me suis jetée sur la beta puis sur le jeu complet Mass Effect Andromeda ! Il me faisait de l’oeil depuis un moment, et c’était le jeu parfait pour commencer à me la péter en disant « il tourne niquel en ultra han ! » en soirée face à mes potes aux configs vieillissante. Grognasse. Les 4-5 premiers soirs c’était ma seule motivation pour finir le boulot le plus tôt possible (le jeu pas me la péter hein). Pis après bah ya eu Thimbleweed Park. Pis quand j’ai voulu retourner au bout de 3 semaines dans Mass Effect, j’étais dans un désert à plus trop savoir où rouler et ça m’a soulé. J’ai honte. Ma plus grosse honte 2017 !

Pour June, c’était plutôt Crash Bandicoot. Je me rappelle encore comment elle était toute excitée à l’idée de galérer des heures sur un même niveau. « Il est bien Crash Bandicoot alors ?! » « Han ouais génial, carrément impossible » « Meh. » (je commence vraiment à me demander si elle est pas maso la p’tite). Puis elle a insisté pour nous le prêter un soir en disant « testez un peu… Naaaan t’inquiète ça me dérange paaas, jle finirai plus tard ça va me faire du bien de faire autre chose. ». Vous connaissez la suite.

Allo le monde !

Elle nous a inventé quoi encore comme awards ? Eh bien figure toi que le Geekmick Awards « Allo le monde » désigne en fait ce jeu vidéo que tu as grave kiffé mais que quand tu en parlais aux gens ils te répondaient absolument tous « Mouais ? Connaît po ». Puis t’avais beau leur dire ô combien c’était drôle et WTF, ils te disaient « ah cool je vais tester » pour au final ne jamais y jouer. Tristesse. Comme quoi c’est pas mon truc de convaincre les gens de jouer à un jeu vidéo (oh wait…). Mon « Allo le monde » 2017 est donc décerné à The Wardrobe ! Mon amour incompris. Oui, encore un point and click. Cette année aura été celle des point and click pour ma part !

Pour la défense de mes quelques amis qui n’auraient pas accroché au jeu (Coucou June !), il faut dire que les énigmes étaient complètement farfelues. Tellement que c’était quasi impossible de trouver sans essayer toutes les combinaisons possibles et imaginables (sur je sais pas combien de décors différents) ou aller regarder les soluces. Ou attendre qu’un de vos amis l’ait fini et puis vous donner des indices.**  Mais je lui ai TOUT pardonné ! Le coeur a des raisons que la raison ignore. Enfin je n’ignore pas vraiment la raison. The Wardrobe est tout simplement l’un de ceux qui m’a valu les plus grosses barres de rire cette année ! Or, femme qui rit…

Pour ceux qui veulent rire et/ou aiment jouer à « trouver les 100 références pop culture dans cette image » je n’ai qu’un mot à dire : FON-CEZ !

**Ce qui donne lieu à des discussions sans aucun sens, de type « mets les chewing-gum dans la bétonnière ! » « – Ca va ? – Non je suis toujours coincée avec le cambrioleur. ». Petite pensée pour mon bab2 fragile qui se reconnaîtra.

La meilleure soundtrack

J’avais la flemme de dire pourquoi. Je vis en Normandie, j’aime les vikings et les petits tons électro progressif que ça prend sur la fin. Ça vous va ?

Y a comme une odeur de pisse nan ?

Pour le Geek et moi la réponse est unanime : on, enfin surtout je me suis pissée dessus en le regardant jouer à Resident Evil VII. Je vous laisse imaginer l’horreur pour les clients de notre QG de Gamer La Geekosphère (le bar de gaming près de chez moi t’sais) : moi en train d’hurler des insanités en tirant sur mon casque VR (ya que là-bas que je peux en profiter vu que j’en ai pas à la maison) comme une mongole.

Chacun son seuil de tolérance à la peur, on se moque pas. June, pour sa part, a trempé sa culotte 2017 sur Little Nightmares.

Et vous, quels sont vos Game Awards 2017 ?!

Tags from the story
Written By
More from Violaine

Test PS4 – Detroit : Become Human, l’oeuvre ultime de Quantic Dream !

Si vous me connaissez un peu, vous savez que je suis une...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *