Test PC – The Council Episode 2 : Hide and Seek

Test de The Council Episode 2 : Hide and Seek

Après un premier épisode plutôt très prometteur je n’ai pas attendu très longtemps pour me lancer sur The Council Episode 2 ! En fait j’ai juste attendu que le geek m’arrache mes lames du chaos ma manette de la main.

Souvenez-vous, pour le 1er épisode, j’étais très emballée par le scénario ainsi que l’aspect murder party virtuelle accentuée par la touche RPG apportée au gameplay. Je me demandais cependant si j’allais réellement pouvoir peser la conséquence de mes choix et ratés et si j’allais m’habituer au système de buff et debuffs. La réponse dans le test !

Attention : je vais bien évidemment vous spoiler sur l’épisode 1 ainsi que sur le tout début de l’épisode 2… Si vous n’avais pas envie de vous plomber l’histoire je vous conseille d’arrêter la lecture dès maintenant.

Attention bis : pour pimenter un peu votre lecture, j’ai parsemé d’expressions désuètes cet article. A vous de trouver leur sens en fonction du cadre (ou avec votre ami Gogole) 😀

Petits meurtres entre amis…

The Council Episode 2 : petits meurtres entre amis

Dès son 1er épisode, The Council avait tout d’une murder party virtuelle. Sauf le meurtre. C’est désormais chose faite : sans grande surprise, on apprend qu’Elisabeth, fille de John Adams – premier vice-président des Etats-Unis – aurait été assassinée.

En lançant la mauvaise sauvegarde, j’ai pu me rendre compte que le début de ce second épisode dépendait largement du dénouement du premier. On retiendra qu’il vaut mieux arracher un bon pavé avec Duchesse que passer la soirée en compagnie d’une de celle qui a une écrevisse dans le vol-au-vent. Logique.

The Council Episode 2 : Enquête pour Lord Mortimer

Notez que ne pas faire partie des premiers suspects pour le meurtre vous donne accès à un certain nombre d’avantages dès le début de ce second épisode. A commencer par la possibilité de fouiller chacune des chambres et de poser des questions plus ou moins indiscrètes à chacun des PNJ. Ce qui ne va pas s’avérer toujours simple puisqu’il vous faudra prêter attention aux immunités et vulnérabilités de chacun. Et ce surtout lors des confrontations qui ne vous laisseront aucune chance !

Les confrontations dans The Council
Y’a pas intérêt à se foirer !

Je me suis pas mal foirée dans cet épisode et j’ai donc enfin trouvé une vraie utilité au système de buffs et debuffs dont je vous parlais au premier épisode. Les soins peuvent s’avérer très utiles pour annuler un handicap après s’être retrouvé face à une immunité.

Chacun y va de son propre alibi, de celui qui est parti faire un niquet assez tôt, à celui qui jouait aux échecs. A vous de faire le tri dans tout ça… Mais ne vous attendez pas à une enquête impossible, le suspect est très voire trop simple à trouver… A vous de décider si vous mangerez du lard ! Personnellement, j’ai trouvé que ça puait le piège à plein nez ! Comme dans une vraie murder party on aurait tendance à devenir un peu parano et suspicieux… Côté ambiance, Big Bad Wolf réussit donc plutôt bien son coup, une fois de plus.

Muscler les mérangeoises

The Council Episode 2 : les énigmes

Si l’enquête en elle-même reste très simple, les énigmes sont quant à elles plus complexes que dans le 1er épisode. Surtout lorsque vous manquez de compétences dans certains domaines. J’ai été assez frustrée de ne pas avoir de compétences en subterfuges pour pouvoir ouvrir certains coffres, mais aussi en linguistique et occultisme pour pouvoir gagner du temps sur certaines énigmes.

D’autant plus que vos connaissances en art et occultisme vont être mises à rude épreuve dans cet épisode où vous allez passer le plus clair de votre temps à décrocher des tableaux. Et là je parle au sens littéral. Puisqu’au sens figuré, autrefois cela aurait voulu dire vous décrotter le nez (comme t’es peut-être en train de faire en lisant cet article ?!). Hum.

Duchesse dans The Council Episode 2
Ah, van vesua! Cummuns nala ?

Vous l’aurez compris, c’est pas dans ce second épisode que vous allez vous ronger le cul à la vinaigrette ! Oh elle est jolie celle-là, non ?!  Alors que le premier épisode faisait la part belle aux rencontres et à la création de lien social (pour le dire joliment :)), celles-ci sont un peu délaissées au profit de mystères à percer. Eh ouais, désolée les gars, on laisse les oranges sur l’étagère de Duchesse pour cet épisode ! En même temps, quand on voit des traits d’expression aussi figés, on se demande si elle a pas un peu abusé du lifting. Elle et George Washington on dirait un peu des Sims.

Outre ces petits défauts d’expression que l’on trouvait déjà dans le premier épisode, ainsi que ses chutes de framerate un peu frustrantes (j’ai quand même une config pas trop dégueux pourtant), The Council est tout de même très agréable visuellement. On adore se perdre dans le manoir, et surtout dans de nouveaux lieux débloqués dans cet épisode : le jardin et son (putain de) labyrinthe ainsi que le monstrueux bureau de Mortimer.

Les Graphismes de The Council Episode 2

Ce deuxième épisode porte d’ailleurs bien son nom, « Hide and Seek », puisque vous allez cette fois-ci enquêter en totale autonomie, voire cachée des autres et surtout de votre hôte Lord Mortimer, qui a décidément plus d’une pièce cachée dans son manoir. Enfin, caché… ça dépend de votre capacité à éviter certains pièges. Je n’aurai pour ma part jamais cru que Jacques Péru et sa gueule en coin de rue pourrait venir à ma rescousse. Ce dernier m’a tout de suite paru un peu plus humain. Et je me suis un peu sentie con aussi.

Jacques Péru dans The Council Episode 2

Ma lenteur à résoudre certaines énigmes (notamment celle des évangiles) n’a pas suffit à me duper sur la durée de vie de cet épisode.. En réalité, Hide and Seek compte seulement 3 chapitres contre 5 dans The Mad Ones. Ça et le manque d’échange avec les personnages créé une petite frustration… On a l’impression qu’ils ont voulu s’économiser en gardant tout le croustillant pour la suite. C’est bien dommage !

Ces quelques points noirs ne m’ont heureusement pas empêché de dévorer cet épisode qui finit sur un cliffhanger assez sadique. Vivement la suite !

Note globale :

14/20
Les Plus

  • Des énigmes bien foutues qui donnent du fil à retordre
  • Une bande-son toujours aussi réussie
  • Une introduction qui s’adapte à vos choix précédents
  • La variété des décors (on sort un peu dans le beau jardin héhé)
  • On peut lire 2x plus de livres pour gagner 2x plus vite des points de compétences
Les Moins

  • Le dénouement de l’enquête trop prévisible
  • Les (nombreuses) chutes de framerate gâchent un poil l’expérience
  • Certains traits d’expression un peu trop figés
  • La durée de vie et le scénario laissent un peu sur sa faim
Tags from the story
Written By
More from Violaine

On a été capturés par Docteur Ablation à Overscape Rouen #10

Ça fait beaucoup trop longtemps que je vous ai pas causé Live...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *