flute

Suli Fallen Harmony : 1er point and click homemade de Coutal Prod (Test & Interview)

Jeux Vidéo Publié par Violaine le


Heureusement que parmi le nombre de propositions loufoques qu'on reçoit pour le blog, il y a parfois de jolies surprises. Suli Fallen Harmony en fait partie ! En fin d'année 2019, j'ai eu l'occasion de tester la démo de ce point and click homemade. Le tout premier point and click réalisé par le studio Coutal Prod. Un studio qui compte, tenez-vous bien : 3 jeunes femmes et pas une personne de plus ! En plein confinement, les filles sont revenues vers moi pour m'inviter à tester le jeu complet.

Un sacré défi que celui de se lancer dans la création d'un point and click en effectif aussi réduit ! Défi relevé haut la main ! Et vous le savez, les femmes se font encore trop rares dans le secteur du jeu vidéo, je ne pouvais donc pas ne pas vous parler de ce joli projet ! Et qui sait, il pourrait bien donner envie à d'autres de se lancer dans la création vidéoludique ! C'est pourquoi je vous propose également une petite interview de la très sympathique équipe de Coutal Prod ! 

Mon test du point and click Suli Fallen Harmony

Le pitch

La maison de Suli dans Suli Fallen Harmony

L'aventure se passe sur Harmony, une adorable île où oiseaux, hommes et poissons vivent étonnamment ensemble en paix. Notre héros, Suli, vit avec ses deux parents dans un petit village de pêcheur et assiste le sage du village. Par une nuit orageuse, Suli découvre qu'une sombre prophétie menace l'île entière. Et ce n'est certainement pas sur l'aide du maire de son village qu'il faudra compter ! Alors que la plupart des "dirigeants" et villageois préfèrent se planquer en attendant que ça passe, notre courageux Suli va tenter de sauver son île. 

Coutal Prod, raconte moi une histoire

Décors peints à la main dans Suli Fallen Harmony

Quelle imagination ! Ce qui m'a le plus frappé dans Suli Fallen Harmony c'est la beauté et la diversité des décors que l'on visitera en seulement quelques heures de jeu (je n'ai pas pris le chrono mais je dirais 3-4h de durée de vie). La DA et très soignée et toute douce avec une musique tout aussi smooth (seul point sur lequel elles ont fait appel à quelqu'un d'extérieur, Kevin MacLeod) qui colle parfaitement à l'ambiance.

La place centrale dans Suli Fallen Harmony

Avec ses décors peints à la main, ses personnages hauts en couleur, et sa douce voix off, Suli Fallen Harmony nous ramène à l'enfance. On s'installe devant son PC comme on s'installerait dans son lit prêt recevoir des papouilles et à écouter sa petite histoire avant de dormir.

En bref, ce jeu a été fait avec amour, et ça se sent tout au long de l'aventure ! Mais aussi avec humour ! Et là je vous laisserai tranquillement découvrir les petites touches d'humour cachées tout au long de l'aventure dans le nom de certains personnages, l'attitude nostress du père de Suli, la nonchalance exaspérante du Maire mais aussi dans ses nombreux trophées. On se surprend d'ailleurs à tester certaines actions répétées en se disant "voyons et qu'est-ce que ça fait si j'insiste ?". J'étais d'ailleurs très fière de recevoir le trophée "Pétomane". Comme toute bonne histoire du soir, Suli Fallen Harmony se conclue en poésie et avec un joli message intelligent. 

Les PNJ dans Suli Fallen Harmony
Des perso hauts en couleur dont le fameux bébé mouette en couche-culotte

Des énigmes logiques

L'inventaire dans Suli Fallen Harmony

Je n'ai rencontré aucun bug dans Suli Fallen Harmony, et je l'ai surtout trouvé ultra fluide. Le gameplay est très simple et sans chichis : on clique pour se déplacer (et les déplacements de Suli sont très rapides), clic gauche pour observer, clic droit pour interagir. Et comme dans tout point and click qui se respecte, on a un inventaire ! En bref, aucun risque que le gameplay et la jouabilité ne viennent entacher cette jolie aventure. 

Suli dans la forêt

Détail fortement appréciable pour l'amatrice de point and click que je suis : les énigmes sont logiques ! Pas de combinaisons tarabiscotées dans Suli Fallen Harmony. La difficulté des puzzles et énigmes est plutôt bien équilibrée, et demandent beaucoup d'observation mais aussi réflexion et bon sens de la part du joueur. Bon, j'avoue j'ai quand même pas mal bloqué à un moment et, même si je déteste faire ça, j'ai dû jeter un oeil à la soluce qui m'avais heureusement été confiée "au cas où" avec le dossier de presse.  

Boss Final dans Suli Fallen Harmony

Suli Fallen Harmony réserve même d'autres surprises avec des mini-jeux pour pimenter un peu tout ça : mention spéciale pour le "Boss" final qui m'en a fait baver ! J'espère que vous avez une bonne mémoire visuelle, et je n'en dirais pas plus !

En bref, pour un tout premier jeu fait maison, le résultat n'est peut-être pas parfait mais il est bluffant par la qualité de son écriture, sa DA soignée et ultra poétique, et ses énigmes bien foutues ! Quel taf ! Chapeau les meufs !

Rencontre de l'équipe Coutal Prod

De gauche à droite : Glawdys Hodiesne aka Alcaline, Pauline Petit aka Cookie & Alice Garnotel aka Utsukuchii

Je me permets de vous dire "les filles" car il me semble que vous êtes trois jeunes femmes c’est bien ça ? Est-ce que vous pouvez vous présenter ?

Alcaline : J’ai 25 ans, je me suis occupée de toute la partie visuelle du jeu (animations, concepts, backgrounds, UI…) je suis un peu la directrice artistique.

Cookie : J’ai 31 ans et je me suis occupée de la partie programmation. C’était une discipline totalement inconnue pour moi avant de nous lancer dans ce projet. 

Utsu : J'ai 26 ans et j’ai travaillé sur la partie écrite du jeu, notamment le scénario, les dialogues, les phrases d'interaction et une grande partie de la traduction anglaise.

Vous faites quoi dans la vie si c’est pas indiscret ? Est-ce que vous travaillez dans le jeu vidéo ? 

Alcaline : Je suis illustratrice/graphiste. C’est ma première expérience dans le jeu vidéo (enfin pas tout à fait, j’ai été quelques temps dans d’autres projets avec d’autres équipes mais ça n’a jamais été bien loin).

Cookie : Actuellement je suis secrétaire dans une petite boîte. J’ai travaillé 3 ans comme vendeuse dans le secteur du jeu vidéo (à la fnac). 

Utsu : Je suis scénariste à la recherche d’un emploi dans le milieu, je n’avais jamais travaillé sur un jeu vidéo, plutôt habituée à y jouer. C’était donc une agréable première expérience dans l’envers du décor.

Vous êtes toutes les 3 des amatrices de jeux vidéo ?

Coutal Prod : Oui, nous jouons beaucoup toutes les trois ! Pas forcément aux mêmes styles de jeux, mais c’est clairement une passion que nous avons en commun. 

Est-ce que vous pouvez me dire les 3 jeux vidéo qui vous ont le plus marqué ? 

Alcaline : Okami, Dragon Age Inquisition, Dead Cells (je peux tricher et rajouter CSGO ?)

Cookie : Super Mario 64, Monkey Island 3, World of warcraft (Burning Crusade)

Utsu : Monkey Island, King’s Quest (2015) et Life is Strange

Jolies références ! Et vous jouez à quoi en ce moment ?

Alcaline : League of Legends, Valorant et Animal Crossing

Cookie : Animal Crossing

Utsu : Je suis dans une période creuse, mais je pense commencer The White Door ou Seasons After Fall très bientôt.

Maintenant qu’on a parlé jeux, parlons de VOTRE jeu à vous : Suli Fallen Harmony. C’est votre toute première création vidéoludique ?

Alcaline : (j’ai répondu à cette question dans la question plus haut du coup)

Cookie : Oui, c’est mon premier projet vidéo-ludique également :)

Utsu : Tout à fait. Nous avons toutes appris quelque chose pendant la création de Suli puisque nous étions nouvelles dans ce milieu.

Vous avez tout fait de A à Z toutes les 3 ? C’est impressionnant ! Vous y avez passé combien de temps environ ?

Alcaline : Oui tout à part les musiques dont la majorité proviennent de Kevin MacLeod. On a toutes les 3 un rôle particulier (DA, dev, écriture) mais il a fallu se partager tout le reste ! Recherche des musiques, des bruitages, la traduction, la communication. Ça nous a pris 18 mois.

Cookie : En ce qui concerne la programmation, je me suis basé sur un petit template “de base” fourni par le logiciel Adventure Game Studio (gestion des déplacement et de l’inventaire). Donc je ne considère pas avoir tout fait de A à Z mais cela me semblait plus raisonnable pour une première création. J’ai traversé une période d’apprentissage tout de même assez longue sur les 18 mois de processus et j’ai encore beaucoup à apprendre !

Utsu : Ça a été un long cheminement, mais oui tout est parti d’une simple idée commune que nous avons étoffée et remodelée ensemble. En dehors des musiques et du doublage d’une cinématique, nous avons tout réalisé nous-mêmes, parfois chacune de notre côté, parfois en groupe.

Vous pouvez nous en dire plus sur AGS (Adventure Game Studios) ? C’est accessible à tout le monde ?

Cookie : AGS est une excellente solution pour s’initier à la programmation ! C’est un logiciel entièrement gratuit, souvent mis à jour, avec une documentation très complète, facile à prendre en main et avec un communauté anglophone très active. Grâce au forum d'entraide, j’ai pu trouver avec plus ou moins de facilités des réponses à mes questions. C’est un logiciel qui a ses limites, mais pour un point and click ou une visual novel c’est largement suffisant. Avec le recul, je ne regrette pas du tout ce choix mais je pense m’orienter maintenant sur des logiciels offrant plus de possibilités, comme Unity.

Est-ce qu’il y a des films, livres jeux ou autres qui vous ont particulièrement inspiré pour Suli Fallen Harmony ?

Alcaline : L’inspiration principale a été Monkey Island, mais il y a aussi des inspirations d’autres jeux comme Okami, The Legend of Zelda...

Quel serait votre conseil pour ceux qui souhaiteraient à leur tour créer un jeu vidéo ?

Alcaline : Il ne faut pas se précipiter, bien évaluer toute les étapes pour pas faire les choses à l’envers (ça nous est arrivé de nous rendre compte qu’on était allé trop vite à une étape ou qu’on avait pas travaillé dans le bon ordre au départ) et surtout s’accrocher, avoir une équipe soudée. 

Cookie : S’armer de patience, être rigoureux, être capable d’admettre que l’on fait fausse route, planifier et savoir s’organiser consciencieusement. J’ai aussi appris (dans la douleur) qu’il faut sauvegarder correctement son travail. Après les trois premiers mois de travail, j’ai perdu la totalité du code suite à un problème technique. J’ai dû recommencer depuis le début, mais le point positif, c’est que la 2eme version est beaucoup plus optimisée. 

Utsu : Avoir une idée concrète de ce que l’on veut réaliser et dans quel but ! Un jeu ne se fait pas sur un coup de tête, il faut savoir comment se déroulera la fin avant même de travailler sur le début et avoir préparé un plan méthodique à suivre pour ne pas dévier.

Une petite question me turlupine : pourquoi le père de Suli passe son temps à passer le balai, y compris dans des situations qui ne s’y prêtent pas vraiment (no spoil : je parle notamment de la fin :D). Est-ce qu’il souffre d’un TOC qui le pousse à faire sans cesse le ménage ? :D 

Utsu : Le père de Suli est quelqu’un de calme qui ne panique pas facilement et nous avons pensé que ce serait amusant qu’il soit tellement détendu qu’il continue à balayer comme si tout était normal, même dans des situations qui ne s’y prêtent pas vraiment.

Maintenant que Suli est sorti, vous vous occupez comment en plein confinement ?!

Alcaline : Il reste encore un peu de travail concernant Suli, pour la communication et la gestion de la mise en ligne sur les différentes plateformes (la sortie sur Steam est beaucoup plus complexe à gérer que sur Itch.io, notamment pour la connexion des succès). Sinon on a toutes des petits projets de notre côté ou sous CoutalProd.

Personnellement j’essaie de développer mon travail d’illustratrice freelance.

Cookie : En parallèle des processus pour la sortie Steam, j’ai commencé à me former sur le C# et Unity. J’en ai profité pour regarder quelques films, repris un peu le yoga, et enfin, mon île sur Animal Crossing m’a pas mal aidé à occuper mon temps libre :D

Utsu : Nous avons des projets chacune de notre côté. Personnellement j’alterne entre le travail créatif et le streaming.

Quels sont vos futurs projets ?

Alcaline : Sous Coutal Prod nous avons quelques petits projets sur différents média comme un mini jdr interactif sur Twitter toujours dans l’univers de Suli Fallen Harmony et j’espère un livre de coloriage qui va regrouper plusieurs artistes... 

Cookie : Je commence tout juste à me former sur Unity pour développer un deuxième jeu avec mon compagnon qui est illustrateur. C’est encore très embryonnaire mais nous savons d’ores et déjà que ce ne sera pas un point and click (plutôt un rogue-like).

Utsu : J’ai repris l’écriture d’un projet de roman que j’avais laissé de côté depuis un moment par manque d’inspiration. L’expérience sur Suli m’a aidée à revoir mes méthodes de travail et à envisager une façon plus simple et plus saine d’avancer.

Merci les filles, et hâte de vous suivre dans de prochaines aventures !

A ceux qui ont perdu leur âme d'enfants : s'abstenir ! Pour ceux qui n'ont pas peur de retomber en enfance le temps de quelques heures, appréciez ! Le jeu n'est pour le moment dispo que sur itch.io à environ 5€ et devrait arriver dans l'été sur Steam.

Les plus :

  • Les jolis décors peints à la main
  • Une DA et une ambiance sonore apaisante
  • Le héros attachants & les PNJ hauts en couleur
  • La touche d'humour
  • Les énigmes plutôt bien foutues

Les moins :

  • Pas de sauvegarde auto

Partage cet article !

Tags associés :
jeux d'aventure point and click

Violaine

À propos de l'auteur de l'article : Violaine

Licorne en chef de Geekmick. Tombée dans les jeux vidéo à 8 ans avec Robocop Vs Terminator sur Megadrive et Tomb Raider sur PC. Aime ses chats Chappie et Balec. Particularité : humour gras, références douteuses et fâcheuse tendance à ponctuer toutes ses phrases de gros mots. Expression fétiches : "comme ma bite" "comme ma chatte" "c'est ce qu'il m'a dit hier" "balec" "putain" "bordel de cul". Secret honteux : Tous ses amis lui offrent des licornes mais en vrai à la base, elle cherchait juste un truc kitsch pour le logo de Geekmick.

Partager cette page