Ratched : l'infirmière de l'enfer made in Netflix

Ciné - Séries Publié par June le


Hello les geekous, June au rapport. Et bien, quelle saison magique pour les sorties séries en ce moment ! Au moment où j’écris ces lignes, je potasse deux autres articles sur les séries du moment qui me font vibrer. J’espère que vous serez au rendez-vous ;-)

Je ne sais pas pour vous mais moi avec ce temps qui rafraîchit, je n’ai qu’une envie : fusionner avec mon canapé bien emmitouflée dans un plaid douillet. Et si en plus, un bon film angoissant ou une spooky série est dispo, ça frôle l'indécence. C’est tout naturellement que j’étais au rendez-vous il y a quelques semaines pour la nouvelle série à succès de Netflix : Ratched. Et c’est le sujet du jour, vous l’aurez deviné (duh). 

Vous connaissez (ou pas) ma passion pour les séries d’horreur et pour la psychiatrie … J’ai été servie avec Ratched. Je vous laisse zieuter la bande-annonce pour les retardataires et on poursuit avec ma chronique garantie sans spoilers !

Infirmière ou tueuse ? Une histoire de vocation ...

Ratched, c’est l’histoire de Mildred Ratched, une jeune infirmière débrouillarde et impertinente. L’histoire commence lorsqu’elle se rend à Lucia en 1947 avec en tête l’idée de décrocher le poste d’infirmière en chef de l’hôpital psychiatrique de la région.

Et puis Ratched c’est aussi l’histoire d’un tueur sanguinaire qui vient tout juste d’être admis à cet hôpital après avoir tué quelques prêtres. Mildred est une femme ambitieuse, prête à tout pour obtenir ce qu’elle veut. Par un coup de maître, elle intègre l'hôpital après avoir charmé Docteur Hanover qui gère l’établissement.

On va faire la connaissance du personnel mais également des patients plus ou moins “atteints” pour la plupart totalement prisonniers de leurs états mentaux.

La salle d'opération de l'hôpital

Un personnage bien connu du cinéma

Cela ne vous aura pas échappé, le personnage de Mildred Ratched est le même que celui de l’infirmière Ratched dans le film “Vol au dessus d’un nid de coucou” de Miloš Forman sorti en 1975, qui était lui même inspiré du roman du même nom de l’auteur Ken Kesey sorti en 1962.

Ce personnage terriblement inspirant a même été longtemps considéré comme l’un des pires méchants du cinéma Hollywoodien ! Je me souviens avoir vu Vol au dessus d’un nid de coucou en étant adolescente sur les conseils de mon papa. Au delà d’être un véritable monstre dans la version Forman, Ratched m’avait terrifiée par son manque de considération envers ses patients. Je me méfiais même ensuite du corps médical pendant quelques années en pensant qu’ils étaient tous tordus et tortionnaires. Je crois que c’est également là qu’est venu mon intérêt pour la psychiatrie et par extension pour la psychologie et les maladies mentales.

Dans Ratched, Mildred n’est pas encore arrivée au paroxysme de son “art” comme on le connaît dans la version filmique de 1975. En effet, la série Netflix est un préquel. Au moment où nous la découvrons, elle revient d’un séjour singulier en tant qu’infirmière de front à l’armée. Cette version 2020 nous présente une infirmière dévouée pour la recherche - la série se déroule dans les années 40/50 -, pour ses patients mais aussi pour ses proches. Assez vite dans la série, elle va devenir prisonnière de ses propres démons et commencer une transformation. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé qu’on nous présente un personnage extrêmement nuancé, capable du meilleur comme du pire. Au fur et à mesure des épisodes, on nous explique son enfance et donc son passé qui expliquent sa façon de voir la vie et son envie d’avancer.

Le docteur Hannover

Les bons ingrédients pour une bonne série

Comment j’ai pu enchaîner tous ces paragraphes sans parler de la réalisation ? Cela n’aura pas échappé aux connaisseurs, cette série est réalisée par le célébrissime Ryan Murphy, le réalisateur à succès de Nip/Tuck, Glee, The Politician ou encore American Horror Story (pour ne citer que mes préférés). Ryan Murphy c’est l’une des personnalités publiques américaines qui m’a autant surprise. J’aime habituellement pas les choses trop populaires et je me suis souvent faite berner avec l’univers Murphy car derrière ce côté bling bling se trouvent bien souvent des pépites qui sont devenues des séries d’anthologie. Ce que j’aime c’est qu’il utilise le populaire pour passer de plus grands messages. 

On reconnaît tout de suite la patte de Murphy, un côté très clinquant avec une esthétique très travaillée et un côté sombre qu’on adore détester. Il sublime le vilain et le méchant. Ratched s’inscrit parfaitement dans cet univers avec des costumes et une photographie haute en couleur. Cette série moderne reprend pourtant tous les codes du cinéma des années 1950/1960 avec une musique omniprésente et rythmée sur les émotions des acteurs. Elle m’a d’ailleurs rappelé certains de mes Hitchcock préférés ! On passe de rebondissements en rebondissements sans jamais s’ennuyer et l’histoire est très développée tant au niveau de Mildred que des personnages secondaires.

Le motel miteux de Ratched

Le casting 5 étoiles, AAA etc..

Chaque réalisateur a ses acteurs chouchous, Murphy ne déroge pas la règle. Pour les amateurs d’American Horror Story, vous reconnaîtrez Sarah Paulson dans le rôle de Mildred Ratched et l’iconique Finn Wittrock dans le rôle d’Edmund Tolleson. De ces acteurs, j’en retiens tout particulièrement les personnages de Cordelia dans la saison 3 « Coven » et celui de Dandy dans la saison 4 « Freak Show » (il y en a plus hein mais c’est pô un article sur AHS :-). Ils ont tous les deux ce côté spooky et sneaky (oui oui) aïe j’adore voir au cinéma / dans les séries. Le personnage d’Edmund me passionne, tant la frontière entre la colère et la folie est fine ! Le jeu de Sarah Paulson dans le rôle de Mildred Ratched est très loin de celui du film de Forman mais c’est assez logique puisque les périodes sont très différentes. Dans Ratched, l’infirmière démoniaque ne s’est pas encore révélée en tant que telle. 

Et oh boy! pouvons-nous un instant nous arrêter sur les acteurs secondaires ? En plus d’avoir fait une sélection 5 étoiles (Sharon fucking Stone et Cynthia Nixon de Sex and the city), les acteurs et l’écriture des personnages sont très réussis ! Prenons le personnage de Henry Osgood, le rejeton psychopathe de Sharon Stone… ça fait longtemps que je n’ai pas apprécié autant le développement et l’histoire d’un personnage psychopathe. Et puis retrouver le petit mignon Justin Foley de 13 Reasons Why a été une grosse surprise. Le docteur Hannover (brillamment interprété par Jon Jon Briones) est un éminent chercheur souhaitant apprivoiser les maladies mentales pour arrêter de sédater ses patients jusqu’à la fin de leurs vies. Empêtré dans ses mensonges, on adore suivre ses galères tout au long de la série ponctuée par ses interactions avec Mildred Ratched ! Et enfin mention spéciale pour le personnage de l’infirmière Betsy Bucket et la fameuse scène hilarante de la pêche <3

Le crew de l'hôpital

Un succès sur toute la ligne ?

Vous l’aurez compris, Ratched est une très bonne découverte ! Une excellente série qui repose sur une intrigue bien ficelée, une thématique chouette et des acteurs incroyables. J’espère que l’on aura le droit à une deuxième saison, ce même si je n’aimerai pas que la série ne continue trop au risque de s’épuiser et de perdre de sa substance (coucou The Walking Dead - sérieux, qui regarde encore ?!). 

Puisqu’il faut bien que je rage un peu sinon ce n’est pas une chronique complète (:-p), je dirais qu’ils auraient pu aller un petit peu plus loin sur les thématiques des maladies mentales et sur l’évolution des traitements et des théories ! Je rêve d’une série d’époque vraiment bien faite sur l’évolution de la psychanalyse <3 La série présente cependant un superbe cas très intéressant de schizophrénie en milieu de saison avec une actrice absolument incroyable qui mérite un gros focus sur son histoire en saison 2 #fingerscrossed

J’espère que ma chronique vous aura donné envie de mater Ratched, à bientôt les geekous !

Note globale

18/20

Les plus :

  • Le choix des acteurs
  • La qualité des décor
  • Est-ce que vous savez que j'adore Ryan Murphy ?

Les moins :

  • La fin légèrement ratée mais ça augure du bon pour une saison 2
  • On aurait aimé un peu plus d'études de cas

Partage cet article !

Tags associés :
netflix ratched

June

À propos de l'auteur de l'article : June

Bébé licorne-chat chez Geekmick. Passionnée de cinéma et de science fiction depuis son plus jeune âge grâce à papa fan de jeux vidéos. Biberonnée à Tomb Raider et Syberia. Aime : les mindfucks dans les films, cette impression de ne plus savoir vivre quand tu as fini une série et les chats (partout tout le temps). Particularité : sait placer habilement en chaque fin de soirée une compilation de deux heures de lolcats sur YouTube. Expression fétiche : le « tu vois » des connasses en fin de phrase. Secret honteux : a vu Moulin Rouge près de 176 fois. Sachez que Le chat est à June ce que la licorne est à Violaine.

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager cette page