Prologue de Syberia - The World Before, le retour aux sources ?

Jeux Vidéo Publié par Violaine le


Je suis une fan de la première heure des jeux vidéo de Benoît Sokal et notamment de Syberia. Du haut de mes 13 ans à l’époque, j’avais été totalement happée par sa poésie, la magie des automates, ses magnifiques paysages sibériens… Je rêvais d’aller en Sybérie, oui j’ai longtemps cru que ça s’écrivait comme ça... L’histoire-Géo n’a de toute façon jamais été mon fort et je craignais mes profs comme la peste. Coucou Mme Leperson, j’espère que vous allez bien malgré les humiliations que vous m’avez fait subir en classe puis ensuite le 12 mai 2008 à 12h45 quand j’ai dû revenir pour faire remplir à mes profs de lycée des recommandations pour ma candidature à l’IUT et que vous avez dit qu.. Pardon je divague. Mais bref, après avoir été, comme beaucoup, très déçue par Syberia 3, la trentenaire pas rancunière pour un sous que je suis a très envie de redonner sa chance à Microïds avec Syberia : The World Before. Surtout quand ils ont la gentillesse de nous offrir son prologue pour pouvoir se faire un avis. Verdict ?

Une intro rassurante & magnifique...

Kate Walker dans Syberia The World Before

Jouable gratuitement donc, le prologue de Syberia - The World Before nous met dans la peau de Kate Walker, en 2004, après son arrestation dans le 3ème volet (déso si je vous spoil mais de toute façon vous n’alliez pas le faire et c’est franchement pas grave, je me suis moi-même spoilée). Un peu plus badass qu’avant, l’héroïne est tenue prisonnière d’une mine de sel tenue par l’Ombre Brune (des sortes de nazis). 

Dana Roze dans Syberia The World Before

Un deuxième personnage jouable entre en scène : Dana Roze, jeune musicienne de 17 ans vivant avec ses parents à Vaghen en 1937. Sans rentrer dans le détail pour ne pas vous gâcher cette petite heure de jeu, les destins de nos deux héroïnes vont bien évidemment se croiser. L’intégration de cette nouvelle héroïne est l’occasion de nous offrir une reprise orchestrale du thème principal du jeu magique avec son lot d’automates, presque comme si le studio nous disait “vous inquiétez pas les gars, vous voulez du Syberia, vous allez en avoir !”. Et le message passe plutôt bien ma foi. C’est beau. On reconnaît la patte d’Inon Zur qui avait déjà travaillé sur les musiques des précédents jeux. 

Mais la beauté a un prix

Les automates de retour dans Syberia The World Before

Graphiquement, il n’y a rien à dire. Développé avec Unity, Syberia - The World Before est un vrai plaisir pour les yeux. Le hic c’est qu’il est une fois de plus très gourmand et très très mal optimisé. Certes, mon PC n’est plus une machine de guerre mais il fait correctement tourner les derniers AAA. Là j'ai dû baisser la config et même en faisant ça j’ai subi quelques chutes de framerates et autres ralentissements. Et mon dieu que c’est lent par moment, et je parle par que des temps de chargement. C’est vraiment dommage car ça m’a parfois gâché les somptueuses cinématiques du jeu. J’ai tout simplement fini par tirer un trait sur le stream du jeu. Peu de chance que je puisse vous faire une vidéo.

Et en lisant certaines discussions sur Steam, je me dis que je m’en sors finalement pas si mal. Certains n’ont même pas pu lancer le jeu. Visiblement, il y a eu quelques patchs depuis, espérons qu’ils ont permis de corriger une partie du problème. Toujours est-il que le studio va avoir pas mal d’efforts à fournir de ce côté là. 

Syberia The World Before : point and click

Pour le reste, cette petite heure de jeu est très encourageante. Côté gameplay, pas de fioritures, on reste sur du point and click entièrement jouable à la souris, ce qui est très apprécié par la puriste que je suis. Les quelques énigmes et mécanismes rencontrés laissent penser que de ce côté là également, on retrouvera bien l’univers Syberia. Et ça, ça fait plaiz ! Alors, gardons espoir !

C'est beau, visuellement, musicalement... On retrouve enfin l'univers du jeu. Qu'ils corrigent les bugs techniques, qu'ils m'optimisent tout ça et avec un peu de chance, grâce à Syberia - The World Before, on pourra définitivement passer à autre chose et envoyer Syberia 3 aux oubliettes où il rejoindra l’année 2020, Windows 9, les figolus, les ballerines et tous les albums de Muse sortis après Absolution. Bref, on en recause à la sortie du jeu en 2021 si tout va bien !

Les plus :

  • Un vrai plaisir pour les mirettes
  • Une intro musicale très réussie et émouvante
  • On retrouve enfin l'univers de Syberia
  • Un cliffhanger bien efficace : on a envie de savoir la suite !
  • Un vrai point and click :)

Les moins :

  • Beaucoup trop gourmands et mal optimisé
  • Des lenteurs...

Partage cet article !

Tags associés :
point and click

Violaine

À propos de l'auteur de l'article : Violaine

Licorne en chef de Geekmick. Tombée dans les jeux vidéo à 8 ans avec Robocop Vs Terminator sur Megadrive et Tomb Raider sur PC. Aime ses chats Chappie et Balec. Particularité : humour gras, références douteuses et fâcheuse tendance à ponctuer toutes ses phrases de gros mots. Expression fétiches : "comme ma bite" "comme ma chatte" "c'est ce qu'il m'a dit hier" "balec" "putain" "bordel de cul". Secret honteux : Tous ses amis lui offrent des licornes mais en vrai à la base, elle cherchait juste un truc kitsch pour le logo de Geekmick.

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager cette page