The Longest Journey: retour sur un monument du point and click

Certes je vous parle d’un jeu sorti il y a 15 ans, mais en tant que très grande fan de The Longest Journey et du travail de Ragnar Tørnquist je ne pouvais pas attendre davantage pour en parler ici. D’autant plus que j’ai déjà achevé le premier chapitre de Dreamfall Chapters – troisième « opus » du jeu, divisé en plusieurs chapitres – et je compte bien vous en parler prochainement. Mieux vaut donc commencer par le commencement!

The Longest Journey a tout simplement été l’une de mes plus grandes révélations en matière de point & click, et même s’il a été très bien reçu, je trouve qu’il gagnerait encore à être connu. J’espère donc que la sortie du très prometteur Dreamfall Chapters, va permettre au jeu de trouver de nouveaux amateurs, qui auront envie de jouer à The Longest Journey (qui a plutôt bien vieilli) et Dreamfall.

D’un monde à l’autre

Je ne vais pas d’emblée chercher à vous vendre le jeu, mais quand même… Le scénario du jeu est une raison suffisante pour y jouer, même si vous êtes fâchés avec les pixels (cela dit les graphismes sont plutôt pas mal pour un jeu de 99), vous oublierez vite!

Le titre The Longest Journey vous a peut-être fait penser à The Neverending Story? Le roman allemand de Michael Ende adapté en film a inspiré le titre et on retrouve également quelques points communs dans l’histoire.

The neverending story - The Longest Journey
The Neverending Story

Vous êtes dans la peau d’April Ryan, une jeune femme qui a récemment quitté ses parents pour venir étudier les beaux arts dans la métropole de Newport. L’histoire se passe au XXIIème siècle dans un monde assez futuriste où les voitures volent dans le ciel et où la science règne.
Très vite, on apprend qu’April fait des rêves/cauchemars assez étranges qui lui semblent pourtant parfaitement réels. Le jeu nous plonge d’ailleurs dès le début dans un de ces rêves.

tlj-reves

Perturbée depuis quelques semaines, elle fait la rencontre d’un homme un peu farfelu, Cortez, qui est étrangement bien au courant de ces rêves qui la hantent. Il lui apprend très vite qu’ils sont effectivement bien réels, et qu’April est une franchisseuse: elle peut voyager entre les mondes. Entre Stark, son monde (notre monde, en plus futuriste), le monde de la science, de la logique et de l’ordre, et Arcadia, le monde de la magie, de l’illogique et du chaos, peuplé de dragons et de mystérieuses créatures pas toujours très sympa.

The longest Journey sorcière

Tous les mille ans, un nouveau Gardien de l’Equilibre est donc élu pour préserver les deux mondes. Mais le dernier gardien a terminé son règne depuis deux cents ans et l’équilibre entre les deux mondes est menacé. Les Éclaireurs (les méchants) souhaitent réunifier ces deux mondes, ce qui revient en gros à l’apocalypse. C’est là que vous intervenez dans chacun des mondes et que vous partez à la recherche du gardien. Un scénario un peu manichéen à premier abord mais ce n’est heureusement pas si simple.
Serez-vous l’élue? Qu’est-ce que l’avenir vous réserve? Qui est Cortez? A qui pouvez-vous vraiment vous fier? Que vont devenir les deux mondes? Quel est le rôle des dragons et qui sont-ils? Chaque chapitre soulève toujours plus d’interrogations et le scénario vous réserve bien des surprises.

J’ai toujours adoré ce genre de scénarios fantastiques avec des univers parallèles. J’ai d’ailleurs retrouvé quelques similarités en regardant la série Fringe que j’ai tout autant dévoré.

Quelques bonnes raisons d’y jouer

Vous l’aurez compris, c’est le scénario du jeu qui m’a le plus séduite. Il est particulièrement bien ficelé et les personnages sont également très riches. Tellement, qu’on oublie vite leur apparence pixelisée pas très glamour et leur léger décalage avec le décor! Si vous aimez les jeux vidéo à scénario, vous devriez donc être comblé. Le jeu ne manque d’ailleurs pas de belles cinématiques et de (trop?) nombreux dialogues riches en informations. Rassurez-vous, vous pouvez toujours passer les dialogues trop long, mais personnellement dès que ça pouvait apporter des informations sur l’histoire je prenais le temps de tout écouter/lire. Et si vous aimez les histoires, sachez que le jeu relate de nombreux contes, notamment lorsque vous rencontrerez les Alatiens et les Maerums.

Certains personnages, comme Crow, et certaines scènes, apportent vraiment une touche humoristique au jeu. Les dialogues sont parfois très drôles, et le choix de réponses y est pour beaucoup.
Tant mieux, un peu de légèreté ne fait pas de mal! Car si le monde d’Arcadia est magnifique et plein de poésie, celui d’April, Stark, est totalement différent. La violence et la drogue ont pris le dessus, et seules certaines catégories de personnes ont accès aux zones plus « huppées » de la ville. L’ambiance est assez sombre et certaines paroles sont très crues. Un beau contraste avec le monde d’Arcadia.
La bande son joue d’ailleurs un rôle important dans l’ambiance tantôt mystique et magique et tantôt plus froide et sombre du jeu. Et les doublages, y compris dans la version française, sont également très bons.

The Longest Journey Arcadia
Le monde d’Arcadia
The Longest Journey - Stark
Le monde de Stark

Côté gameplay, rien de bien compliqué: vous pouvez marcher et courir en cliquant sur une zone. Le curseur change de forme quand vous pouvez prendre un objet, l’utiliser ou le regarder. Et vous avez bien sûr un inventaire avec une capacité infinie! Certaines énigmes sont plus compliquées que d’autres mais dans l’ensemble rien de bien méchant.
Il vous faudra tout de même une bonne trentaine, voire quarantaine, si vous prenez bien le temps pour les dialogues, d’heures pour en finir avec votre quête du Gardien et en savoir plus sur le rôle d’April. Ça change des point & click qui sortent actuellement…

Et si le jeu a beau dater un peu, les graphismes sont de très bonne qualité pour l’époque et les paysages sont très riches, pleins de petits détails, et tout simplement magnifiques. A vous d’en juger avec un exemple parmi d’autres:

The Longest Journey - Border House
La fresque (qui semble d’ailleurs représenter Arcadia?) sur le mur abîmé, la rouille du lampadaire… Bon je vous l’accorde les personnages ne se fondent pas super bien dans le décor… Mais quand même c’est beau, non?

Un voyage loin d’être terminé…

Sorti en 1999 et développé par le studio Funcom, The Longest Journey fait encore parler de lui aujourd’hui. Sa suite, « Dreamfall: The Longest Journey » est sortie plus de 6 ans plus tard – autant vous dire que c’était inespéré pour moi – et a été plus ou moins bien accueillie. Puis, il y a maintenant deux ans, Ragnar Tørnquist a monté un projet Kickstarter avec son nouveau studio Red Thread Games pour financer la suite de « Dreamfall: The Longest Journey », appelée « Dreamfall Chapters ». Après une grosse crise d’hystérie, digne d’une préado qui rencontre Justin Bieber, j’ai bien évidemment suivi le projet et fait partie des premiers à commander Dreamfall Chapters, Book 1 sur steam et à le dévorer!

Dreamfall: The Longest Journey

Dreamfall Chapters

Mais tout ça, j’y reviendrai plus tard. Ce qui nous intéresse, c’est justement que cela a permis de remettre un peu The Longest Journey sous les projecteurs. Une version remasterisée du jeu est d’ailleurs disponible à 6,99€ sur iOS et proposerait apparemment plus de 50 heures de jeu. Personnellement, je ne possède ni iPhone, ni tablettes pour le tester. Je l’essayerais bien sur l’iPhone du geek mais j’ai peur que l’écran soit un peu petit. De manière générale je ne suis pas trop fan des jeux mobiles… Dommage… Mais à défaut d’avoir une version remasterisée sur console ou PC, je vais sans doute finir par craquer à cause des intro et outro bonus!

Un bon prétexte pour (re)découvrir The Longest Journey avant de s’attaquer à la suite du voyage avec Dreamfall et Dreamfall Chapters. Car vous terminerez le film jeu avec plein de questions auxquelles vous espérerez pouvoir répondre par la suite (chanceux que vous êtes, vous n’avez pas à attendre des années!).

Written By
More from Violaine

On a été Piégés à Escape Yourself La Rochelle – Live Escape Game #6

Ça faisait longtemps que je ne vous avais pas proposé un test...
Read More

2 Comments

  • un « GRAND’ merci pour cette découverte !!!! Une histoire magnifique, franchement je erte me laisserai guider par tes découverte les yeux fermé 🙂 encore merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *