Live Escape Game : j’ai testé Brainscape à Rouen

Et si je vous disais que j’ai testé le point and click In Real Life ? Et qui plus est pour tenter de survivre aux zombies ?

Qui n’a jamais rêvé de jouer les Lee Everett dans la vraie vie (bon, le risque de morsure de zombie en moins) ? Le Live Escape Game a rendu ça possible ! Largement inspiré des point and click (avec un peu de Fort Boyard), ce jeu grandeur nature vous séquestre dans un lieu dont vous devez vous échapper en 60 minutes en répondant à des énigmes, pour vous la faire courte.

Brainscape, le premier Live Escape Game de Normandie, a ouvert à Rouen il y a un peu plus de quatre mois. Bien décidés à se préparer à une potentielle apocalypse zombie nous avons opté pour le scénario « 60 minutes plus tard » (petit nom clin d’oeil à 28 jours plus tard de Danny Boyle) et avons formé notre petite équipe de 6 winners, ou pas.

Prends ta machette, on s’en va !

Notre petit équipe de winner arrive pleine d’ambition la bière aidant à 20h30 pétantes au Brainscape, convaincue qu’elle va rejoindre l’élite, les futurs survivants à l’apocalypse de zombie, la 1ère génération…: les 20% de participants qui ont survécu à « 60 minutes plus tard ».

On nous accueille chaleureusement et après nous avoir bien précisé qu’on n’allait pas buter du zombie, on nous présente les règles du jeux (beaucoup sont basées sur les réactions des anciens participants, c’est important de le dire maintenant) :

  • Ne pas fouiller au dessus d’1m70 (aucun effort physique à fournir, range tes muscles !)
  • Ne pas utiliser de téléphone, ou tout autre objet extérieur
  • Ne jamais sortir de la salle à part cas d’extrême urgence
  • Ne pas ramener sa perceuse et ses outils ou, si c’est déjà fait, ne pas les utiliser pour tout démonter (Sérieusement ? Quelqu’un a fait ça ?!)

Attendez, j’peux aller faire pipi ?

  • Ne pas se moquer du maître du jeu qui nous fournira des indices tout au long
  • Ne pas s’acharner sur un coffre fort, au bout de la 3ème tentative on le bloque, et on fout 5 minutes de retard  pour tout le monde
  • Et du coup communiquer car tout est dans la coopération !

Nul besoin d’être un surdoué, ou de ramener sa machette, tout va donc être dans l’observation et la coopération !

« 60 minutes plus tard »

Affiche de 60 Minutes plus tard au BrainscapePour la petite histoire, notre équipe a été envoyée sur la piste d’un savant à moitié fou qui aurait trouvé un remède pour l’infection. En pleine zone infectée, nous avons 60 minutes pour retrouver le savant, son remède et sortir d’ici ! Easy ! Après nous avoir raconté le scénario, le maître du jeu nous abandonne à notre triste sort, menottés (avec de vrais menottes hein) par des milices méfiantes. Le tout sur un grillage donnant sur une pièce remplie d’indice.

On se retrouve donc dès le départ avec un handicap qui va nous faire comprendre ce que c’est que la coopération et la cohésion. Libérés au bout de quelques minutes, on peut enfin se lancer dans une exploration plus approfondie des lieux.

On se retrouve alors tous les 6 devant une multitude d’indices et d’éléments dont on ne sait pas trop quoi faire. Une mystérieuse carte de France, des mallettes et un frigo cadenassés, un placard rempli de boîtes de conserves, une porte secrète bien verrouillée…

A nous de trouver comment croiser les différents éléments pour débloquer tout ça en pensant toujours à bien communiquer au risque de s’acharner sur un objet qui a déjà servi, ou tout simplement de se retrouver enfermé dans un coin ! Heureusement le maître du jeu est là pour nous dire si on est sur la bonne voie, nous aider quand on sèche vraiment, ou carrément intervenir en cas de problèmes techniques. Pas de chance on en a eu deux et ça nous a un peu cassé dans notre immersion !

Les premières énigmes sont assez simples et on enchaîne les découvertes, persuadés qu’on va tout déchirer… Puis arrivé à la deuxième section, on a beau être allé assez vite le temps passe et le décompte est bien là pour nous le rappeler. On peut d’ailleurs surveiller notre progression en % et ainsi mieux se situer dans le temps.
Les énigmes deviennent de plus en plus compliquées et ça se transforme en joyeux bordel !

Entre l’un qui crie « Arrêtez, il faut communiquer !!! », le deuxième qui s’énerve sur un cadenas, le troisième qui s’essaye à des calculs foireux, et moi qui regarde de gauche à droite en espérant voir apparaître une zone de surbrillance sur un objet important… C’est pas gagné !

Arrivé à presque 90% du jeux, après avoir ouvert LE coffre on pense pouvoir se sortir de là mais c’est sans compte sur un tout dernier casse-tête, et pas le moindre. Décompte, il nous reste 38 pauvres secondes pour résoudre ce truc  avant d’être enfermés par la Boule mangés par les zombies. Mais on y a cru jusqu’au bout, c’est l’essentiel ! 🙂

On finit en debriefant pendant une bonne demi-heure, dégoûtés mais quand même très emballés par le concept. On devrait même se laisser tenter par l’autre scénario « La Légence des Cinq Croix » sur les secrets de Jeanne d’Arc, qui finalement ne devrait pas être aussi ennuyeux qu’il pourrait en avoir l’air.

Difficile de dresser un bilan critique de cette expérience puisqu’il s’agissait pour nous tous de notre tout premier Live Escape Game. Voici tout de même quelques points positifs et négatifs que l’on a relevé :

Les plus :

  • Des énigmes et casse-têtes dignes d’un bon point and click
  • La cohésion, la coopération, l’entraide… (sans doute pas mal aussi pour une sortie entre collègues)
  • Tellement stimulant qu’on ne voit pas l’heure passer
  • Le décompte avec une jauge indiquant notre progression

Les moins :

  • Les petits soucis techniques qui nous ont valus deux interventions
  • On s’attendait à plus d’immersion (des gros bruits de zombie qui cognent derrière les portes, des coupures de courant…)
  • On ne peut faire le scénario qu’une seule fois, sinon ça n’a aucun intérêt (ça, ils n’y sont pour rien) du coup c’est les boules de perdre à quelques minutes de la fin

Surtout, si vous avez déjà pu en tester un, peu importe la ville, n’hésitez pas à m’en dire plus ! 🙂

2 Comments

  • J’ai lu un article sur un live escape à Lille hier (une blogueuse trouvée sur la section culture de Hellocoton), et justement, je cherchais un endroit proposant cela en Normandie! Tu lis dans mes pensées!
    J’aimerais bien tester une Murder Party aussi!

    • Héhé bah écoute si tu as l’occasion de venir nous faire un coucou on le fait sans hésiter !! J’avoue que Murder Party ça doit être cool aussi :))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *