J’ai testé Spartrack VR : expérience VR immersive à Paris

Test de Spartrack VR à Paris
Photo transmise par Spartrack VR, je ne suis pas dessus :p

Quand la Team Geekmick était allée voir Ready Player One au cinoche, on s’est tous dit « bordel vivement que ça débarque dans la vraie vie ».  Enfin, sans que ça devienne non plus une échappatoire à la vraie vie hein, faut pas déconner. Il y a quelques semaines, Spartrack VR m’a permis de me rapprocher de ce « rêve » en m’invitant gentiment à tester son concept ! C’était en pleine semaine à Paris et je travaille à Rouen.. Mais je n’ai pas hésité longtemps à confirmer ma présence ! La vie rouennaise a aussi ses avantages !

C’est sans mes acolytes de Geekmick (travail oblige) mais en compagnie de mon vieux poto parisien Guitoune, que je me suis rendue chez Spartrack VR, sans trop savoir à quelle sauce on allait être mijotés.

Spartrack VR, « espace de jeu en réalité virtuelle d’un nouveau genre » a ouvert ses portes en toute discrétion mi-mai. Il est situé dans l’espace Team Break à la Défense. La première épreuve est de trouver le lieu ! Prenez un peu plus large si vous y allez le temps de traverser le centre commercial, et n’ayez pas peur d’emprunter le parking souterrain ! Que de mystères… Une fois arrivés, nous avons été accueillis comme des petits rois par nos hôtes et notamment par le fondateur de Spartrack VR qui a tout de suite su nous mettre à l’aise.

Nous avons pu tester en avant-première le jeu de tir Firos, dans sa version béta testing de 30 minutes, dont 15 minutes de jeu. C’est donc de cette expérience dont je vais vous parler ! On trouve quelques tout petits extraits du jeu dans le teaser ci-dessous pour ceux qui veulent un aperçu de l’univers :

** Hormis sur la vidéo en-dessous vous ne me verrez pas, les photos m’ont été transmises par Spartrack 😉

Bienvenue sur Firos

C’est en coopération avec 4 autres joueurs que nous sommes invités à rejoindre Firos. Enfin, d’abord, une grande salle de 100m² remplie de capteurs afin de nous équiper.

L'équipement de Spartrack VR
Je ne connais pas cette fille mais c’est pour que vous voyiez l’équipement ! 😀

Munis d’un casque Oculus Rift, d’un backpack fixé au dos, de capteurs aux mains et d’un fusil électronique dédié nous sommes fin prêts à partir pour la planète Firos. A peine nos casques VR enfilés, on se poile déjà à s’essayer au backpack kid et à d’autres danses et postures improbables. Car tels de véritables Power Rangers, nous possédons chacun notre propre avatar avec sa combinaison colorée. Dégaines ridicules et fou rires garantis dès les premières minutes !

Combinaison dans Spartrack VR
Un aperçu de vos avatars sans les couleurs !

Mais trêve de plaisanterie : nous sommes plongés en 2150 sur la planète Firos. Une planète convoitée par les scientifiques pour sa réserve d’énergie quasiment inépuisable. Les communications ne fonctionnant plus entre la terre et Firos, notre escadron d’élite est envoyé sur la planète pour retrouver la boîte noire d’un des dômes qui y fut construit.

Bien évidemment, nous ne sommes pas les seuls vivants sur cette planète. Très vite, des sortes de machines tyrannosaures ainsi que d’énormes bestioles au gros dard (pouah) viennent s’en mêler. C’est là qu’intervient votre fusil de compèt’, qui peut aussi être transformé en baïonnette lorsque votre jauge est au plus bas.

Commandant Shé-peur(d) au rapport !

Plus vraies que nature les bestioles (ou « chocobos » selon certains fans de FF présents ce jour-là, mais moi je les trouve bien moins mignons…) m’ont valu de bons moments de stress et de gesticulation dans tous les sens. Faut dire que j’étais pas très douée pour passer du fusil à la baïonnette. Ce qui m’a d’ailleurs valu la toute dernière place du classement.

C’est une fatalité. J’ai beau adorer les jeux vidéo ça ne m’empêche pas de finir souvent dernière dans les parties de laser game. Le gameplay de Spartrack VR n’en est pas très éloignée donc c’était plutôt prévisible. J’ai trop tendance à stresser et bourriner sans réfléchir.

Vous l’aurez compris, j’ai trouvé ça très réaliste et je ne suis pas la seule. Si vous en doutiez encore, il suffit de me trouver sur la vidéo ci-dessous (indice : on me voit dès le départ et je suis la plus pitite) :

Si j’aurais apprécié un petit tuto pour me familiariser d’avantage avec le gameplay (qui reste très simple hein mais au moins pour être sûre de gérer la transition fusil – baïonnette) ça ne m’a pas empêché de m’éclater du début à la fin. Les fous rires démarrent dès l’intro en apercevant nos avatars respectifs et se poursuivent quand certains d’entre nous ont peur de descendre une marche imaginaire. « Mais si, souviens-toi il y a deux minutes le sol était droit, tu peux le faire !! ». C’est vous dire comme l’immersion est réussie !

Nous étions deux amis entourés de quatre inconnus, alors je n’ose pas imaginer la franche partie de rigolade que ça doit être qu’entre potes. Sachant que vous pouvez être jusqu’à 8 joueurs simultanés ! Je vous laisse imaginer le joyeux bordel !

Quinze minutes, c’est cela dit beaucoup trop court ! Mais ça tombe bien : d’ici fin juin la version finale devrait être 2x plus longue (30 voire 35min donc) avec un peu plus de coopération ! Pas de doute : je serai dans les premières à la tester !

Infos pratiques : à vous de jouer !

Est-ce que c’est vraiment pour moi ?

Si je devais résumer Spartrack VR je dirais qu’il s’agit d’un savant mélange entre laser game (en coop) et réalité virtuelle ! Si tu est un amateur de laser game et jeux vidéo, en particulier de jeux de tir, tu dois absolument me tester ça ! Si en plus tu aimes les univers à la Mass Effect tu ne vas plus te sentir et tu demanderas à ce qu’on t’appelle Shepard à la sortie. Sauf si comme moi tu finis dernière.

Je joue pas aux jeux vidéo c’est grave ?

(Mais que fais-tu sur ce blog ?!). Non, si ça se trouve tu vas tout déchirer. Regarde, moi j’ai beau jouer j’ai fini dernière. Qui sait, peut-être même que tu vas te découvrir une passion ! En vrai, l’expérience VR prend tellement le dessus que tu passeras dans tous les cas un super moment.

Ouais, mais j’peux pas j’ai le motion sickness han.

Petit clin d’oeil à mon pote barbu qui se reconnaîtra. Sache que le créateur de Spartrack VR, lui-même souffrant de motion sickness a pensé à toi ! Aucune latence et aucun flou dans Spartrack VR. Aucun d’entre nous n’a senti de gêne physique, si ce n’est qu’il faisait super chaud à la fin. La liberté de mouvement te permet aussi d’éviter cette sensation désagréable puisqu’il n’y a plus de décalage entre ce que tu fais et ce que tu vois. Tu n’as donc plus aucune excuse pour te lancer ! 😉

Bon, ok, shut up & take my money !

Rendez-vous sur le site Spartrack VR pour réserver ta place !

Tarifs : 20€ par personne. Sachant qu’il faut être au moins deux participants et que vous pouvez être jusqu’à 8 joueurs.

Précisons que pour le moment le scénario Firos est encore en phase de test et tu peux donc t’inscrire pour 15 minutes de jeu. Si tu préfères attendre la version finale qui durera 30-35 minutes, rendez-vous fin juin. Le tarif pourra être un petit peu plus élevé dans ce cas. C’est un poil plus cher qu’un laser game ou un escape game, mais cela reste tout à fait raisonnable au regard de l’expérience qui t’est proposé.

Un grand merci à Spartrack VR pour l’invitation et à très bientôt pour de nouvelles aventures sur Firos pour prendre ma revanche ! 

Written By
More from Violaine

Test PS4 – Detroit : Become Human, l’oeuvre ultime de Quantic Dream !

Si vous me connaissez un peu, vous savez que je suis une...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *