Gang Beasts : l’art de se mettre cher en tout bien toute poilade

Entre deux point and click et après un baptême laborieux sur Fortnite, j’avais envie de me défouler un peu ! Le défi c’était aussi de réussir à me faire rire après un Paradigm poilant qui me rend déjà nostalgique. Je peux vous dire que Gang Beasts a réussi ce défi haut la main.

Développé par Boneloaf Games, petit studio indé inconnu au bataillon, et édité par Double Fine Productions Gang Beasts est dispo en early access depuis quelques années. Je n’en avais pour ma part pas entendu parler avant sa sortie. Si vous êtes à la recherche d’un party game multijoueur bien fun, ce jeu est fait pour vous. Le but est on ne peut plus simple : s’en mettre plein la gueule. Vous allez voir que dans la pratique, c’est loin d’être aussi simple !

Catch me if you can !

Gang Beasts Le Dirigeable

Ce qui rend Gang Beasts aussi poilant, c’est avant tout le contrôle laborieux de ses personnages. A l’instar de Brad Wong, l’alcoolo que personne ne voulait dans Dead or Alive, vos bonhommes tout mous (cmb) se déplacent lentement et ont des gestes imparfaits. Il vous faudra donc quelques parties avant de commencer à maîtriser le gameplay. Et encore, maîtriser est un bien grand mot !

Test PC de Gang Beasts
Le petit filou qui tente de tirer la planche quand tu t’approches

Pour venir à bout de vos ennemis, vous pouvez sautez, leur mettre des patates, des coups de boule bien placés et surtout les attraper pour les soulever ou les lancer. Pour ma part, je ne maîtrise toujours pas les lancés, comme vous pourrez le voir sur notre Let’s Play ! 🙂 Mais on s’enfout, c’est ça qu’est drôle ! Si vous voulez de la précision, ressortez Street Fighters ou votre jeu de fight préféré, ici c’est l’imprécision qui fait la blague !

Test PC Gangs Beasts

Plusieurs modes de jeu s’offrent à vous :

  • Corps à corps : c’est du chacun pour soi. C’est pour moi le mode de jeu le plus poilant. Vous allez le découvrir avec notre let’s play.
  • Gang : deux équipes s’affrontent. Pas encore encore pu le tester mais ça doit être fun.
  • Vague : mode qui peut se jouer en solo ou en équipe où vous allez devoir affronter plusieurs vagues d’ennemis IA. Ils sont assez increvables ce qui rend ce mode bien moins drôle que le corps à corps
  • Football : je vous fais pas un dessin, entre 2-3 patates vous devez réussir à marquer un but chez vos adversaires

Le comptage des points est simple : vous remportez un point à chaque fois que vous gagnez une manche en éliminant tous vos ennemis.

Je te tiens, tu me tiens par la barbichette

La barbichette Gang Beasts

Autre petit point sympathique dans Gang Beasts : la personnalisation de votre petit tas de gras. Caleçon en coeur, collier à perles, casquette hamburger, grosse barbichette (attention, ça fait une prise en plus pour votre adversaire)…  Il y a tout ce qu’il faut pour se fabriquer un perso aussi farfelu que le gameplay et les décors du jeu.

Puisqu’on cause décors, je ne vous ai pas encore parlé des maps. En plus d’être très variées, celles-ci sont souvent piégées et amplifient donc l’imprévisibilité du jeu. La technique ne suffira pas toujours, parfois il vous faudra surtout être chatteux. Mais si vous êtes un peu du genre mauvais perdant comme moi, sachez que dans Gang Beasts la défaite se vit plutôt très bien. Impossible, à moins d’être vraiment quelqu’un de chiant et d’ennuyeux, de ne pas rire devant les chutes grotesques que vous ferez.

La Grande Roue dans Gang Beasts

La possibilité d’interagir avec les différents éléments du décor donnent lieu à des situations toujours plus cocasses. Pour bien en profiter, je vous recommande de partir sur le mode corps à corps et de laisser le jeu choisir les maps pour vous en choisissant le mode aléatoire.

Assez parlé, rien de mieux qu’une vidéo du Geek et moi pour vous faire une idée et vous poiler un peu :

Dispo sur PC et PS4 pour 19€99. Le jeu peut vite être répétitif mais si vous avez souvent du monde à la maison et aimez les party game, franchement, ça vaut le coup. Autrement, passez votre chemin car il devrait rapidement vous lasser et le mode multi en ligne ne propose pas de classement (si vous cherchez la perf ^^).

Les plus

  • Beaucoup trop drôle
  • Un mode corps à corps parfait pour animer une soirée entre potes
  • La diversité des maps
Les moins
  • Un poil répétitif
  • Tags from the story
    Written By
    More from Violaine

    Test PC – The Council Episode 1 : The Mad Ones… Soirée enquête virtuelle

    De prime abord, The Council ressemble à s’y méprendre à un jeu...
    Read More

    1 Comment

    • Je confirme que ça peut devenir très vite répétitif, sauf si on parvient à trouver un but précis au jeu. Par exemple, moi et mes potes, au lieu de jouer au chifoumi, on se fait une petite partie de Gang Beasts.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *