Final Space : Destination l’Espace (avec des cookies)

Gary & Mooncake

J’arrive après tout le monde je sais, mais j’ai découvert tout récemment la série d’animation Final Space sur Netflix. On m’en a parlé l’année dernière mais je n’avais pas encore sauté le pas.

Je ne savais pas trop quoi regarder et j’en étais à mon Xème visionnage de Rick & Morty (X étant une variable inconnue probablement comprise entre 19 et 76). J’ai vite fait le rapprochement et je me suis lancée sans savoir que j’allais m’accrocher fort aux personnages.

Trêve de blabla, je vous laisse comme d’habitude visionner quelques images de Final Space :

Final Space c’est l’histoire de Gary qui va faire la rencontre d’un alien trop kiki qui va basculer sa vie et l’entraîner dans des aventures extraordinaires.

Gary est prisonnier du Galaxy One depuis quelques années après avoir détruit une flotte de vaisseaux spatiaux dans des circonstances ridicules. Il purge sa peine en effectuant des travaux de maintenance sur le vaisseau tout en cohabitant avec ses « amis » à bord : H.U.E., l’intelligence artificielle du navire, Kevin le robot à tout faire (insupportable) et les SAMES, robots d’entretien / de défense.

Il va faire la rencontre d’un alien vraiment choupinou (j’insiste) qu’il va baptiser Mooncake. Gary va défendre Mooncake du méchant Lord Commander qui veut s’emparer de Mooncake et va vite faire la rencontre de personnages hauts en couleurs : Avocato, Little Cato et Quinn.

Gary & Mooncake Final Space

Encore une fois, c’est complètement fou. Pour résumer en quelques mots : Final Space c’est un space opéra hilarant et touchant, c’est comme ci Battlestar Galactica avait eu une histoire d’amour avec Rick & Morty. Pour ceux qui me connaissent, vous imaginez bien que c’était fait pour moi.

Pourquoi c’est génial Final Space ?

Parce que les personnages pardi! Je suis tombée en amour pour Gary, ce héros en devenir résolument touché par ses années de solitude. Gary est une crème et va chambouler sa vie entière pour sauver ce pauvre petit Mooncake. « The Gary », comme les méchants aiment l’appeler, est également équipé malgré lui, d’un humour décapant mais jamais trash. Certaines situations angoissantes vont vous donner de gros fous rires juste parce que Gary a ouvert la bouche. Bon, j’aimerais pas du tout être son partenaire de galère. Devant mon écran, il me fait rire mais s’il existait en vrai, j’aurais probablement envie de le tuer (comme 80% des gens qui l’entourent).

Gary va rencontrer deux autres personnages hauts en couleurs : Avocato et Litte Cato. Mercenaire et fils de mercenaire badass vont partager un bout de vie avec Gary et nous offrir de beaux moments hilarants quoiqu’un peu émouvants. Avocato et Gary vont former une bromance des plus mémorables et nous apprendre à faire une face de bogoss qui fera pécho à coup sûr – testé et approuvé sur mon mec ;-).

La bande à Gary Final Space

La puissance de Final Space réside surtout à mon sens dans la beauté de son univers. Chaque épisode démarre sur Gary en proie à une mort imminente ayant une discussion profonde avec H.U.E.  (l’IA intégrée à son scaphandre). Il dérive sans issue dans cet univers infini et ça donne des images renversantes de beauté !

On assistera impuissants à ce qu’on redoute à chaque début d’épisode : la mort de Gary. Mais la façon dont la série est montée offre de belles surprises de ce côté là – no spoil, promis !

On est là sur un vrai space opéra auquel on a ajouté une pincée de fun et de décalage que procure le style de la série d’animation. C’est rafraichissant et ça ne souffre pas de ce côté comique qui rend parfois certaines séries d’animations insipides et qu’on oublie vite.

Bromance Final Space

Je n’ai pas grande chose de plus à dire si ce n’est que la série se regarde bien et vite (j’ai enchaîné les épisodes !) et qu’une saison 2 est prévue pour nous sustenter suite à cette fin en cliffhanger pire que Game of Thrones.

J’vous laisse, je vais mater une compilation de tous les bruits mignons de Mooncake sur Youtube … CHOKADI!

Les + de Final Space :
– Mooncake (vous l’aurez compris)
– L’espace <3 (y’a que moi que ça fascine ?)
– Les personnages attachants
– Cookies !!
Les – de la série:
– Cliffhanger de tarba
– Pas de date précise de la saison 2 (pour l’instant)
– Trop court ! (10 épisodes de 20 minutes)

Ma note finale

9/10
Tags from the story
, ,
Written By
More from June

Déconstruction du mythe des super héros dans The Boys

Hello les geekous, je voulais absolument revenir sur une belle découverte que...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *