Episode 1 de Life Is Strange, Chrysalis: c’est l’effet papillon !

Moi qui voulait garder un rythme d’au moins un article par semaine, je n’ai rien posté la semaine dernière ! Pour cause, je suis désormais sur Rouen en semaine, et je n’ai temporairement plus de connexion chez moi, en dehors des week-ends. Je fais donc au mieux en attendant ! Bref…
Pour certains Life Is Strange va très certainement sonner « jeux vidéo pour fille ». D’une parce qu’il s’agit d’un jeu avec une héroïne (eh oui encore !) et de deux parce que l’univers de ce « teen game » est un peu girly. Il n’en vaut pas moins le détour, que ce soit pour un public masculin ou féminin. Et puis, soyons un peu chauvin, il s’agit d’une production française du studio DONTNOD Entertainment, qui a produit Remember Me (visiblement il n’a pas mis tout le monde d’accord mais j’attendrai de le tester pour me faire mon propre avis).

Ce jeu d’aventure/point & click, qui rappelle un peu Beyond Two Soul (que j’ai adoré, comme tous les Quantic Dream) ou Dreamfall Chapters, est divisé en cinq épisodes. Le premier, Chrysalis, est sorti le 30 janvier sur PC, PS4, One, PS3 et 360. Pour ma part, je l’ai commandé sur PS4 dès le jour de sa sortie.

« Si j’avais su… »

Life Is Strange, Chrysalis - Geekmick

Comme dirait l’autre, « avec des si, on refait le monde! »… Eh bien c’est ce qu’on va faire avec Life Is Strange ! Les « si-j’avais-suiste » (oui, j’invente des nouveaux concepts!) vont être comblés, car ici il n’y a pas vraiment de regrets possibles. Si ce n’est le regret d’avoir finalement voulu revenir sur sa décision, qui n’était en fait pas si mal. Vous me suivez? Car vous pouvez revenir en arrière (avec une limite dans le temps) autant que vous le souhaitez, et forcément ça ne rend pas les choix faciles !

Life Is Strange, Chrysalis - Geekmick

Dans ce premier épisode de Life Is Strange, vous incarnez Max, une jeune fille plutôt introvertie revenue dans sa ville d’origine pour étudier la photo. Après un cauchemar étrange, qui semble pourtant bien réel (c’est marrant, ça rappelle un peu The Longest Journey), vous vous retrouvez dans un campus où les petits bourges ont le pouvoir, et terrorisent même leurs petits camarades. Mais ça ne va pas durer, car vous, petite Max, allez soudainement avoir le pouvoir de remonter dans le temps ! Vous allez pouvoir utiliser ce don pour résoudre des énigmes, modifier les réactions des personnages, fouiner dans leurs affaires, et même leur préparer des sales coups (oui je n’ai pas toujours fait les choix les plus pacifiques!).

Tout commence dans les toilettes du campus, quand Nathan Prescott (le petit bourge intouchable), armé, tue une jeune fille aux cheveux bleus. Caché au fond de la pièce vous assistez à la scène et au moment de crier vous vous retrouvez à nouveau en salle de cours, là où vous étiez juste avant d’assister au meurtre. Vous vous rendez vite compte que vous êtes dotée d’un talent qui va vous permettre de sauver Chloé, la fille au cheveux bleus – qui n’est autre que votre vieille amie d’enfance avec un nouveau look méconnaissable – et peut-être même de sauver les habitants de votre ville, Arcadia Bay.

Car ils se passent des choses plutôt étranges dans dans cette ville et dans ce campus où même le directeur semble corrompu. Sans parler de l’agent de sécurité qui semble s’acharner sur certains étudiants… A vous de découvrir quelle(s) menace(s) plane sur Arcadia Bay.

Mon avis

Life Is Strange: le campus - Geekmick

J’ai été plutôt agréablement surprise par ce premier épisode, autant pour son ambiance que son scénario pour le moins intriguant. Il suffit de quelques minutes pour s’attacher aux personnages, et notamment à Max, l’héroïne principale, et son amie Chloé. Un premier épisode, dans la douceur et la nostalgie mais aussi dans la tension, bien loin d’être niais!
Je ne regrette absolument pas d’avoir acheté le jeu complet d’un coup, et j’ai hâte de découvrir la suite!

Un scénario bien ficelé

Vous l’aurez compris en me lisant, le scénario est une des choses les plus importantes à mes yeux dans un jeu vidéo. Ici, j’ai plutôt été servie. Derrière ses apparences de « teen game », Life Is Strange cache en réalité un scénario un peu plus sombre. On a réellement envie d’en savoir plus sur l’avenir du campus et de la ville en elle-même.
L’attachement à certains personnages, comme Chloé et Max, est aussi fort que la haine que l’on peut éprouver envers d’autres. On est très vite plongé dans l’ambiance de ce campus à l’américaine, avec son lot d’injustices et de potins.
Le journal intime de Max va permettre de renforcer cette immersion puisque vous pourrez trouver son ressenti depuis qu’elle est revenue à Arcadia Bay, ainsi que des informations sur les autres étudiants. Libre à vous également de fouiller les lieux au maximum et d’approfondir les dialogues avec les autres étudiants pour avoir le maximum d’informations. Vous avez également accès à votre téléphone et à un réseau social qui vous permettra d’en apprendre plus sur les gens qui vous entourent. Un jeu dans l’ère du temps quoi!

Un simple battement d’ailes d’un papillon peut-il déclencher une tornade à l’autre bout du monde ?

Life Is Strange, la tornade - Geekmick

Evidemment, Dontnod a marqué des points en donnant au joueur la possibilité de revenir en arrière. J’ai toujours été fascinée par la notion d’effet papillon et ici elle est plutôt bien traitée. Espérons que nos choix, aussi anodins soient-ils, auront une réelle répercussions sur la suite de l’histoire. Et que l’on pourra déjà en avoir un aperçu dans le prochain épisode.
La Théorie du Chaos de Lorenz, selon laquelle un simple battement d’aile peut aussi bien provoquer un ouragan au Texas, que l’empêcher, prend d’ailleurs tout son sens.
Étrangement, avant d’avoir son don, l’héroïne tombe sur un papillon (d’où le titre ‘Chrysalis’) et elle rêve également d’une tornade menaçant Arcadia Bay.
Rien n’est laissé au hasard ! Et dans ce premier épisode, à la fois doux et plein de tension, c’est le calme avant la tempête !

Des décors et une bande-son au top!

Life Is Strange, la chambre de Chloé - Geekmick
Une vraie chambre d’ado !

Les décors et la bande-son du jeu jouent évidemment un rôle majeur dans l’immersion. Même si techniquement les graphismes n’ont rien de fou, j’ai beaucoup apprécié la beauté des paysages dans Life Is Strange et surtout les petits détails à observer un peu partout (comme dans la chambre de Chloé ci-dessus). Certains plans ressemblent même à des peintures!

Pour la bande-son, rien à redire! La bande originale aux influences indie-folk colle parfaitement à l’ambiance à la fois chaleureuse et nostalgique du jeu. Vous pourrez retrouver du Angus and Julia Stone, du Alt-J ou encore du Syd Matters. D’ailleurs, pour ceux que ça intéressent, la playlist de ce premier épisode est sur Youtube:

Un gameplay simple et une durée de vie raisonnable

Le gameplay du jeu reste très basique et se limite aux déplacements, aux retours en arrière (il suffit d’appuyer sur la gachette), à une interaction simple avec les objets et à des dialogues aux choix multiples. Comme je vous le disais, le principe c’est surtout de fouiller au maximum partout à la recherche d’indices. Ne vous attendez donc pas à de grandes énigmes, si ce n’est à la toute fin de l’épisode où vous utilisez votre pouvoir pour éviter certains pièges. Peut-être pour annoncer un prochain épisode plus difficile? Espérons-le!
Comptez tout de même environ 3h de jeu pour finir ce premier épisode et de nombreux choix, plus ou moins importants, à faire. Ce qui reste plutôt convenable pour un épisode à 5€.

Le deuxième épisode de Life Is Strange, Out Of Time, devrait sortir mi-mars… Je compte les dodos!

Written By
More from Violaine

On a été Piégés à Escape Yourself La Rochelle – Live Escape Game #6

Ça faisait longtemps que je ne vous avais pas proposé un test...
Read More

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *