Dark : mal de crâne et retour vers le futur du passé

Jonas badass

Hello les geekous. Pour ne pas déroger à la règle, ça fait un bon bout de temps que je n’ai pas écrit ici. Mais il fallait que je revienne sur Dark parce que j’attendais cette saison 2 depuis si longtemps !

La nouvelle saison est sortie sur Netflix le 21 Juin dernier et c’est tout naturellement en ce jour de fête de la musique que … je suis rentrée chez moi pour la bingewatcher dans les règles de l’art. J’avais fini la première saison avec trop de questions en tête … et faut bien avouer que cette saison 2 m’a légèrement laissée sur ma faim. 

Avant toute chose, je vous laisse consulter la bande annonce de cette nouvelle saison :

Il fait si bon vivre à Winden (non)

Ce que j’ai apprécié par contre c’est de retrouver l’univers si particulier de la série. J’en parlais dans mon article sur la saison 1 mais il y avait un côté Fincher qui n’était pas pour me déplaire. Winden est toujours aussi glauque et tout est fade et sans saveur comme dans un bon thriller (+1 pour la rime). Encore une fois l’évolution de mes personnages favoris (aka Jonas et Ulrich) est très bien exploitée. Ulrich va se retrouver empêtré dans un imbroglio d’époques et pris au piège malgré lui dans la folle course du temps

On assiste à quelques scènes extrêmement tristes dans lesquelles j’ai laissé s’échapper quelques larmes (Jonas et Michael T_T). La saison 1 était beaucoup plus axée sur ce phénomène de voyage dans le temps mais la plupart des personnages n’en avait pas connaissance et on se disait que ça n’arriverait jamais. Ben oui, qui va croire que mon enfant disparu est en fait retourné 30 ans en arrière et est du coup devenu le mari de mon amie ? La saison 2 nous apporte pas mal de changements de ce côté là puisque les personnages adultes et adolescents vont tous expérimenter le voyage dans le temps. Et ça donne des situations terriblement gênantes.

L'enquête

Mon cerveau a des crampes

On nous avait laissé sur une fin ouverte : Jonas arrive dans ce qui semble être un futur post-apocalyptique, Noah est toujours ce sombre inconnu mal intentionné qui ne vieillit pas et les enfants disparus n’ont pas été retrouvés. Bon et bien au moins nous avons des réponses sur ces points là. Le dessein de Noah prend énormément de temps à se révéler et je vous avoue avoir décroché à quelques moments en mode « mais gngngn j’comprends rien et c’est long ». Mais ! Ça tient debout et les éléments de réponse sont concluants.

Quelques nouveaux personnages font leur apparition et je suis au regret de vous annoncer qu’il y a ENCORE PLUS de voyages dans le temps. Donc encore plus de raison de s’y perdre. Quatre familles sur trois époques en saison 1 et tellement plus de temporalités dans la deuxième. Ça m’a tellement énervée par moment que j’ai tout noté et pour les plus férus de la série vous pouvez retrouver un arbre généalogique que j’ai reconstitué en fin d’article (j’en ai trouvé peu à jour sur le net alors je me suis dit que j’allais essayer). 

Jonas a bel et bien atterri dans le futur (le futur de son passé à lui, vous suivez ?) et un phénomène semblable à Tchernobyl a décimé la population. On retrouve un Jonas au bout de sa vie qui va rendre visite à ses proches au cimetière. On a connu plus gai. Jonas va tenter de retourner dans son présent pour éviter cette catastrophe nucléaire et ainsi sauver Martha, sa dulcinée. Bon entre-temps il a été remplacé par sa version quarantenaire (sexy as fuck comme Aragorn) qui retrouve Hannah sa Maman (vous êtes surs que vous suivez ?). 

Jonas badass

Et c’est là qu’arrive un nouveau personnage subtilement intitulé Adam. A première vue, Noah était une chiffe molle à côté de lui et il semble être le Big boss de Sic Mundus (la secte chelou). La vulgaire valise pour remonter dans le temps est remplacée par une boule de puissance genre particule de Dieu (ça, ça a de la gueule).  Je regrette cependant que certains personnages soient mis de côté en saison 2 notamment Katarina et Regina qu’on ne voit qu’épisodiquement. Mais ça laisse de la place pour étudier certains personnages survolés en saison 1 : Egon et Claudine Tiedemann.

Une saison pas si chaotique

Bon et la vous me dites … t’as pas l’air si mécontente que ça ? Et bien oui et non (le sang normand coule dans mes veines, impossible de dire oui OU non). Les lenteurs du début de saison, la tournure générale que l’intrigue prend et ces 10 dernière secondes de la série m’ont mise hors de moi. Ceux qui savent savent mais en gros la saison 3 (qui a été annoncée) va nous permettre de voir un autre type de voyage et c’est frustrant.

J’étais très heureuse de retrouver Jonas, Charlotte et les autres et particulièrement aimé l’épisode qui nous montre le jour du suicide de Michael. J’aime quand les séries nous montrent un événement sous un angle différent, ça permet d’appréhender autrement les faits

Portrait de familles

Alors bien entendu, j’accueillerai cette saison 3 à bras ouverts car j’accroche à 100% à la narration et cette histoire glauque. Mais j’ai cependant très peur d’être déçue. Rendez-vous en 2020 ou 2021 ! A priori la saison 3 sera la dernière selon le réalisateur. 

Et vous quelles sont vos impressions sur cette saison 2 ? Et surtout … avez-vous réussi à vous souvenir de tous les personnages et bien comprendre qui est qui à quelle époque ?

Voir l’arbre généalogique de Dark en fin de saison 2.

Par ici pour voir toutes les familles de Dark.

J’espère que ces petites infographies vous aideront à faire le point sur cette histoire compliquée !

Ma note finale

6/10
Written By
More from June

Déconstruction du mythe des super héros dans The Boys

Hello les geekous, je voulais absolument revenir sur une belle découverte que...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *