Tenet : le début de la fin de Nolan ?

Ciné - Séries Publié par June le


Hello les geekous. J’espère que tout le monde va bien ! Ici je profite de la vie et du plaisir retrouvé d’aller au cinéma. Jamais dans ma vie j’avais passé 6 mois sans me faire une toile. La dernière fois c’était en Février pour voir L’adieu (The Farewell), un sublime film chinois que je vous conseille d’ailleurs. Cette période cheloue m’a permis de voir un shitload de films que je ne prenais pas le temps de regarder !

Pour mon retour au cinéma, tout de masque vêtue n’est-ce pas … j’ai saisi l’opportunité de sauver le cinéma mondial (et français) en allant voir Tenet ! Cet argument marketing me tape sur le système d’ailleurs mais on y reviendra plus bas. 

Pour les deux ou trois qui vivent dans une cave et n’ont jamais entendu parler de Tenet, voici de quoi ça s’agit : 

 

L’histoire d’un protagoniste

Si vous êtes un lecteur assidu de mes chroniques, vous saurez que quand je veux VRAIMENT voir un film, moins j’en sais et mieux je me porte. Pour Tenet je n’ai vu aucune bande-annonce et lu aucun synopsis. Et j’étais fière de moi d’être passée au travers des fucking bandes annonces entre le journal et la météo ! Bon je savais quelques trucs : Christopher Nolan est le réalisateur et il y a de la science-fiction épicétou ! Je ne vais donc pas vous balancer le synopsis Allociné mais je vais vous écrire mon synopsis selon moi

« Un mec plein de biscotto évite une troisième guerre mondiale sans en avoir rien à foutre de son empreinte carbone. Il rencontre une nana et se retrouve empêtré dans une sombre histoire avec un russe mais trouve un bro sur la route. Ah et il appuie sur la touche rewind. »

Ahhh ça ne donne pas envie d’aller au ciné ça hein ? Soyons sérieux deux minutes, Tenet c’est de l’action, de la science-fiction, le cerveau un peu mis à l’épreuve parfois et de très bons acteurs ! Ça y est vous êtes convaincus ? Allez voir Tenet. Vous l’avez déjà vu ? Okay je sors ma carte râleuse dans la suite de cette chronique avec spoilers ! 

Les bros à Oslo

Boom, Tenet dans ta gueule

Il n’y a pas à tortiller du cul, Tenet le dernier Michael Bay envoie du pâté. Ah pardon j’ai cru que c’était un bon Michael Bay, autant pour moi ! 

Tenet décoiffe littéralement ! Et rien que pour cette scène d’intro digne de grands films d’action et d’espionnage, vous devez le voir. Ce n’est pourtant pas ma tasse de thé mais cette scène d’attentat dans un opéra est vraiment bien réalisée. Ça va un peu vite, tu ne comprends pas tout mais il faut s’habituer car c’est le mot d’ordre de ce film. Très tôt dans le film j’écoute la musique et ça me semble familier mais pas trop. Sur le moment c’est agréable mais ça ne reste pas en tête comme certains passages des films de Christopher Nolan (Interstellar pouahhh). Le très célèbre Hans Zimmer pourtant habitué des Nolan n’a pas travaillé sur cet opus, il est trop occupé sur le tournage du remake de Dune par Denis Villeneuve - encore un film qu’on attend comme le messie chez Geekmick ! 

Visuellement c’est assez réussi et les scènes d’action (pas si nombreuses que ça) apportent du vrai dynamisme à l’intrigue. Bon ça pète un petit peu de partout notamment les scènes en voiture mais on s’y fait à ce nouveau style de Christopher Bay. 

L'explosion de l'opéra dans Tenet

Bien tenté, mais bien raté ?

Vous le sentez là dans le ton que j’utilise que j'ai été déçue par Tenet ? J’ai vraiment essayé hein … À mon humble avis, Tenet est un peu bancal sur pas mal de points une fois que l’on met de côté l’action. L’intrigue est intéressante oui, il faut l’avouer. On aime la science-fiction et que l’impossible devienne possible mais faut bien avouer que là Nolan nous demande de croire très fort à quelque chose de branlant. Enfin je veux dire, certains éléments de l’intrigue sont trop évidents que ça en devient drôle. Je comprends que le recours au fusil de Tchekhov soit obligatoire et que ça fasse partie des codes du cinéma mais à ce point c’est dommage. Le focus sur ces éléments qui serviront plus tard sont trop évidents et assez décevasnt (la médaille sur le sac à dos au début, le sidekick qui retire le casque à l’homme avec qui il est en train de se battre etc..). Et puis très vite, le milieu du film et son "twist" arrivent et j’ai trouvé ça pas mal mais logique donc ... chiant. Et puis la suite des événements se déroule à l’inverse sur tous les points et c’est presque trop évident. C’est d’ailleurs ce qui m’a dérangée en tant que non-fan de scènes d’action et autres bagarres sans fin : devoir se les farcir de nouveau dans la deuxième moitié de Tenet !

Le méchant Russe being méchant

Mais qu’est ce qui peut sauver cette chronique qui part à la dérive ? Analysons les personnages et les acteurs. Le personnage principal (qui n’a pas de nom à part celui du Protagoniste) interprété par John David Washington a beaucoup de charisme et forme un duo qu’on apprécie à l’écran avec son sidekick Neil (Robert Pattinson). Mais la construction de son personnage est inexistante, aucun background ni destination et c’est bien dommage. C’est compliqué dans ce sens de s’attacher à lui contrairement à Kat (Elizabeth Debicki) qui apparaît comme un personnage très secondaire et pourtant, qui crève l’écran par son jeu époustouflant. Ça m’embête de dire ça mais Robert Pattinson a trouvé son rôle, il faut savoir que j’ai eu pour habitude de le détester mais il faut bien avouer que cette fin en mode bromance est assez convaincante ! Le « méchant » Sator aurait pu être un personnage intéressant mais au cinéma américain je crois qu’on aime pas trop qu’un méchant soit méchant pour autre chose que pour être méchant. Les acteurs sont donc tous très globalement très bons mais la construction de certains personnages laisse clairement à désirer …

Arrêtons-nous un instant sur le mot “Tenet”

Avant de voir le film, je m’interrogeais sur son titre. Pourquoi “Tenet” ? D’accord c’est un palindrome comme la jolie ville de Laval et le film gravite autour du principe de temporalité inversée. J’ai bien dis “principe” ? J’étais à des kilomètres de m’imaginer que ce soit un vrai mot en anglais. En effet, Tenet signifie principe (ou dogme, précepte, fondement etc… tu vois l’idée) et c’est expliqué vers le début du film. Enfin en VO, j’ai tiqué sur le mot et ai enfin compris le délire.

Pourquoi avoir choisi ce nom ? A vrai dire le film ne parle pas tellement de principe mais plutôt d’une guerre imminente entre le futur et le présent … Et bien, ça peut s’expliquer par le Carré Sator. C’est une sorte de carré mystique retrouvé à Pompei il y a fort fort longtemps. Cette gravure contient un palindrome composé de cinq mots en latin : sator arepo tenet opera rotas. Ca vous fait une belle jambe hein ? J’ai pas fini. Ces cinq mots sont présents dans le film et j’ai trouvé ça assez intelligent d’y inclure ce type de référence. Andrei Sator est le méchant du film, Thomas Arepo un homme qui a fleurté avec sa femme, Tenet le titre du film, Opera le lieu du début du film et Rotas pour le nom de l’organisation qui fabrique les tourniquets.

Le film fait des références pas toujours maîtrisées à certains principes physiques et éléments de l’histoire (par exemple celui du paradoxe du grand-père) mais je trouve ça intéressant de les avoir incluses.

En voiture avec le protagoniste et Neil

Un brouillon dans une carrière

Je ne suis pas une fan inconditionnelle de Nolan, j’avoue. J’aime bien certains de ces films aussi bien sur la réalisation que sur les histoires racontées. Mais pour moi ça reste trop « spectacle grand public » (bordel ce que je sonne snob en disant ça …). Et pourtant j’ai adoré sa trilogie Batman, Inception et Interstellar qui sont selon moi de très grands films. Mais Tenet fait brouillon à côté des autres ! On a cette impression que le sujet était si vaste et flou qu’on a pas pu aller au bout de la chose. Le mindfuck aurait dû être poussé jusqu’au bout au lieu de cet enchaînement trop logique et presque académique. J’avoue que je m’attendais à avoir le cerveau retourné (Inception) ou à être émue aux larmes (Interstellar). Parce que dans le Nolan d’avant, on croyait à l’impossible. Moi qui déteste les super-héros et franchises toutes de capes vêtues, j’avais adoré les Batman (et j’aime les revoir tous les ans) ! 

Pourquoi faut-il aller voir Tenet ?

J’aligne les critiques envers Tenet et pourtant je ne peux m’empêcher de vous encourager à aller le voir ! Tout d’abord parce que j’ai souvent tort et que vous ne devez absolument pas vous fier à mes goûts snob de passionnée de cinéma :-P. Plus sérieusement, le cinéma c’est le meilleur moyen d’entraîner son esprit critique. Si vous dites à votre ami qu’il va adorer ce film que VOUS avez adoré, alors il va être persuadé que c’est un bon film. Sauf que voilà, les goûts et les couleurs n’ont rien à voir avec le bouche à oreille, vous catégorisez ce film comme bof alors que si vous l’aviez vu sans a priori, vous l’auriez probablement apprécié ! Voyez des films avec le moins d’information possible et construisez votre opinion autour de votre ressenti.

Mise au point de l'attaque

J’en parlais en début d’article, les médias et autres critiques putaclic de cinéma nous ont vendu Tenet comme le sauveur du cinéma mondial, puis français en second plan. Bullshit ! On ne sauvera pas le cinéma avec un blockbuster tel que Tenet. Certes Tenet peut amener plus de monde en salle qu’un joli drame français un brin prétentieux (hum hum). Si vous tenez vraiment à sauver le cinéma français, allez voir des films qui vous sortent de votre zone de confort et encouragez vos potes à en faire de même. N’attendez pas que votre cousin daigne vous accorder du temps pour aller vous faire une toile en solo. Ok, 12,50 € pour voir un film c’est cher mais c’est rien pour s’aérer l’esprit avec une histoire pour laquelle un réalisateur a mis toute son âme dedans ! 

Résumons car cet article devient beaucoup trop long et limite politique (c’est mon projet) : allez voir des films, même Tenet pour l’expérience et forgez vos opinions en matière de cinéma !

Note globale

5/10

Tenet ne restera pas selon moi comme un classique notable de Nolan. Il a le mérite d'être plus ou moins original mais il aurait pu être meilleur. Ça reste un film à voir pour construire son esprit critique !

Les plus :

  • Scènes "rewindées" impressionnantes
  • Intro du film dans l'opéra spectaculaire
  • Le personnage de Kat et son histoire
  • Définitivement un film à voir malgré mes nombreuses critiques :-P

Les moins :

  • Personnages survolés : compliqué de créer du lien
  • Coupure nette vers le milieu du film qui rend la suite trop logique
  • Trop de bagarre, explosion, courses-poursuites (surtout que tout est x2 !)
  • Décevant par rapport à ce à quoi Nolan nous avait habitué

Partage cet article !

Tags associés :
cinéma Tenet

June

À propos de l'auteur de l'article : June

Bébé licorne-chat chez Geekmick. Passionnée de cinéma et de science fiction depuis son plus jeune âge grâce à papa fan de jeux vidéos. Biberonnée à Tomb Raider et Syberia. Aime : les mindfucks dans les films, cette impression de ne plus savoir vivre quand tu as fini une série et les chats (partout tout le temps). Particularité : sait placer habilement en chaque fin de soirée une compilation de deux heures de lolcats sur YouTube. Expression fétiche : le « tu vois » des connasses en fin de phrase. Secret honteux : a vu Moulin Rouge près de 176 fois. Sachez que Le chat est à June ce que la licorne est à Violaine.

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager cette page