Test de Jengo – Démo : un point and click qui a besoin de vous !

Test de la démo de Jengo sur PC

L’heure est grave ! Je jette une bouteille à la mer les gars ! A l’heure où je vous écris il ne reste que quelques jours, 4 pour être précis, à Jengo pour faire ses preuves sur le site de crowdfunding Fig. Dans 4 jours, si le jeu n’a pas atteint les 140 000 $ il ne verra (peut-être ?) pas le jour… Là tout de suite il est à 41 805$. On est donc bien loin du compte, seulement 29% du but est atteint.

La démo de Jengo est dispo sur Steam depuis quelques jours. Attention, c’est avant tout une démo pour se familiariser avec l’univers du jeu, ne vous attendez pas à un gameplay de fou ! Le jeu est également prévu sur Switch en même temps que sur PC et ça c’est plutôt cool !

Quand je vois son délire graphique qui sort des sentiers battus, son scénario loufoque et son équipe qui l’est tout autant, ça m’attriste énormément de savoir qu’il n’est qu’à 29%… Alors même si c’est pas à moi toute seule que je vais renverser la situation, j’avais très envie de vous en parler ici.

Retour à l’âge d’or du point and click

Test du Point and Click Jengo

A Point & Click in the purest old-school tradition. Help former gaming prodigy Jeff to save the Pixelverse from the Faceless Menace! Combine items in most inappropriate ways and solve carefully-cooked, brain-busting puzzles!

Dans Jengo vous jouez Jeff, un ancien prodige du jeu vidéo à la recherche de nouveaux challenges. Tout comme vous, Jeff est à la recherche DU jeu vidéo qui fera la différence. Il se sent bien éloignés des gamers actuels qui ne jurent que par le jeu en ligne (oh ça me rappelle quelque chose tiens). Sa quête d’aventure l’envoie tout droit dans un mystérieux lieu au bord de la Pixelverse : une vieille ville appelée Old Meta. Le ciel de la ville est envahi par une étrange fissure gardée par une armée sans visage. Scénario loufoque : check.

PNJ dans Jengo
Des personnages hauts en couleurs..

Dès les premières minutes de la démo de Jengo, j’ai replongé sans mal dans l’univers point and click old-school que j’affectionne tout particulièrement. Aussi bien dans le gameplay (pas de fonctionnalités inutiles) que dans les graphismes qui ne sont pas sans rappeler l’univers LucasArts. Les fans de jeux comme Day of The Tentacle, ou plus récemment Runaway devrait largement s’y retrouver graphiquement mais aussi humoristiquement parlant.

Test de la démo de Jengo

Ceux qui aiment repérer les références devraient également être servis ! En 30-45 minutes de jeu, la démo réussit à nous emmener dans des décors assez variés, tous remplis de clins d’oeil à des oeuvres vidéoludiques plus ou moins récentes. On trouve même une référence bien fun à notre cher Kratos et ses lames du chaos.

Jengo Point and Click

Les développeurs en profitent aussi un peu pour tailler au passage les éditeurs qui se font du flouze dans le dos des gamers avec leurs loot boxes, DLC hors de prix, sequel de prequel… et autres pigeonnades. Ce qui donne à Jeff, un côté un peu aigri qui m’a fait marrer. Sans doute parce qu’il faut l’admettre, je me suis un peu reconnue en lui.

Bien qu’un peu simple au niveau des énigmes, mais je pense que ça n’est pas représentatif du jeu, Jengo m’a totalement convaincue qu’il avait tout le potentiel pour être un très très bon point and click. Manque plus que du flouze pour avancer !

Rendez-vous sur Steam pour tester la démo.

Jengo : J-4 pour participer !

Projet Jengo sur Fig

Jengo c’est avant tout le travail acharné de Louis et Graeme, deux sud-africains qui bossent comme des acharnés en dehors de leurs heures de travail. En finançant le jeu sur Fig, ils espèrent pouvoir s’y consacrer à temps plein. Le budget leur permettra aussi de travailler sur la bande-son du jeu, et notamment les doublages, qui manquaient cruellement à cette démo et ne seront donc pas de trop !

Campagne Fig de Jengo

Pour financer Jengo, rendez-vous sur la campagne Fig.co !

PS : pour la version française, je ne sais pas vraiment si c’est prévu, même si je l’espère fortement. En tout cas le jeu est soutenu par l’éditeur français Playdius, ce qui peut donc nous laisser espérer qu’ils penseront à nous. (bah si un peu nan?!)

Written By
More from Violaine

Test PS4 – Detroit : Become Human, l’oeuvre ultime de Quantic Dream !

Si vous me connaissez un peu, vous savez que je suis une...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *