[Série] J’ai regardé Gotham Saison 1 et 2, et depuis je…

Pour Michel Sarran, « il y a eu un avant et un après Top Chef », c’est pas faux (j’ai des goûts très éclectiques..) mais pour moi il y a surtout eu un avant et un après Gotham ! Rien que ça !

On m’avait glissé plusieurs fois « tu devrais regarder la série Gotham, ça te plairait ! ». Ce à quoi je répondais « Mouais, Batman j’aime bien mais je m’en fous un peu et puis c’est pas trop mon style de série… ». Eh bien comme on dit chez nous « y’a qu’les cons qui changent pô d’avis hein ».

Créée par Bruno Heller (Rome et Mentalist), la série Gotham est basée sur les personnages de comics créés par Bob Kane et Bill Finger. Son héros principal n’est pas Batman (il n’existe pas encore) mais l’inspecteur James Gordon, interprété par Ben McKenzie (qui ironiquement avait doublé Bruce Wayne pour l’animé « Batman : Année 1 »).

Avant de regarder la série, pour moi Batman c’était principalement Batman, Catwoman et le Joker. Aujourd’hui c’est Gotham, Falcone, Pingouin, Fish Mooney, Mr. Freeze, Nygma… Des ripoux, des méchants, des gros gros méchants, et 2-3 personnes à peu près intègres. Toujours plus de méchants, toujours plus de haine, toujours plus de corruption et toujours plus d’injustices (celles qui te font crier « NoOOOoooNnn » devant ton écran), ouhhhh yeah !

Alors avis aux amateurs de l’univers DC, de Batman, et avis aussi à tous ceux qui s’en foutent : je vous dis, en toute objectivité bien sûr, pourquoi il ne faut absolument pas passer à côté de Gotham et surtout de sa saison 2, sans AUCUN SPOIL!

Gotham, ton univers impitoyable (et intemporel)

The Gotham City Police Department !
The Gotham City Police Department !

Ne cherchez pas Batman ou Catwoman. A Gotham, les meurtres et la corruption existaient déjà alors que Bruce Wayne mangeait son caca dans un bac à sable. L’histoire est donc une sorte de préquel se passant bien avant sa naissance, avec des êtres humains comme vous et moi, en un peu plus cruels quand même (j’espère ?!).

Dans cette ville sombre rongée par la criminalité, les politiciens et policiers corrompus laissent les mafieux contrôler la ville et les affaires en fermant les yeux sur leurs crimes. Mais l’inspecteur James Gordon, fraîchement muté, ne l’entend pas de cette oreille. Ignorant presque tout de la guerre des gangs qui se jouent entre Falcone et Maroni et des magouilles de Fish Mooney et Pingouin, l’un des seuls policiers intègres de la ville va tout faire pour remettre un peu d’ordre et de justice dans ce foutoir.

Gotham : assassinat de Thomas & Martha Wayne

Et ça commence fort pour lui avec l’assassinat en pleine rue de Thomas & Martha Wayne, couple millionnaire humanitaire de Gotham, sous les yeux impuissants de leur fils unique Bruce Wayne (David Mazouz), qui n’a alors que 12 ans, et de Selina Kyle (Camren Bicondova), qui n’intervient pas. Pour sa première grosse enquête à Gotham, James Gordon va devoir former un duo improbable avec Harvey Bullock (Donal Logue), flic qui semble tout aussi corrompu que le reste de la GCPD.

James promet à Bruce Wayne et Alfred Pennyworth (le très charismatique Sean Pertwee), son majordome (plus badass tu meurs), de retrouver le tueur de Martha et Thomas.

via GIPHY

Pendant ce temps là à Gotham… Une vraie partie d’échec taille réelle se joue. L’envoûtante Fish Mooney (divinement bien interprétée par Jada Pinkett Smith) entre vite en scène dans la série. Prête à tout pour prendre le contrôle de l’Empire Gotham, elle prépare un plan machiavélique pour trahir le romain, Carmine Falcone (l’impressionnant John Domane), la « famille ». Le gang de Salvatore Maroni (David Zayas, ouioui le gentil flic mexicain dans Dexter) pourrait bien gravir les échelons face à une famille affaiblie.

Fish Mooney dans Gotham

Mais c’est sans compter sur mon personnage préféré de la série, Pingouin, aka Oswald Copplebot, bras droit ou plutôt parapluie de Fish Mooney, qui a bien plus d’un tour dans son sac.

Interprété par Robin Lord Taylor, pingouin s’éloigne de l’image du petit gros que l’on retrouve dans l’univers DC et dans la version de Tim Burton, mais ça marche tout aussi bien. A vrai dire, je préfère même cette version. Ses cheveux noirs, sa démarche (à laquelle je m’identifie parfaitement en ce moment), son nez pointu et son petit côté enfant innocent contrastent parfaitement avec les pulsions meurtrières de ce grand stratège de Gotham. Sans oublier la bande son maléfique et un peu burlesque (comme lui en fait) qui accompagne chacun de ses déplacements.

Pingouin, aka Oswald Copplebot dans Gotham

Outre son casting surprenant, la série parvient à donner à Gotham une vraie personnalité. On plonge très vite dans son univers sombre et au charme intemporel : le contraste entre vieux équipements (vieilles télévisions, vieilles voitures, vieux hôpitaux insalubres…) et technologies beaucoup plus récentes (téléphones portables, laboratoire de recherche high-tech…) font qu’on ne parvient pas à lui donner d’âge, comme s’il y avait Gotham hors du temps (et hors de la loi) et le reste du monde. On ne demande qu’à en apprendre plus sur cette mystérieuse ville et on oublie sans problème notre cher Batman. Le pari est réussi !

Éteins la lumière, montre-moi ton côté sombre

Pingouin vs Gordon dans Gotham

Je trouvais pas de titre alors Alex Bauer a parlé pour moi.

Face à cette première brochette de méchants, on se demande bien comment le gang « des gentils » pourraient faire le poids : un mignon Bruce Wayne, qui se brûle les doigts sur des bougies et apprend à se battre avec des gants de boxe, un James Gordon, parfois un peu trop honnête, une Barbara Keane un peu niaise et pot de colle, une Selina Kyle, à qui on n’est pas sûr de pouvoir se fier ou encore un Harvey Bullock dont on ne connaît pas encore bien les intentions.

Heureusement, outre son univers saisissant, la série tire son épingle du jeu grâce à la psychologie des personnages. Celle-ci est selon moi aussi bien travaillée que dans Breaking Bad, et c’est pas rien de le dire.

Ainsi, notre James Gordon aura beau commencer comme flic intègre, Gotham c’est Gotham. Notre héros va devoir se salir les mains et sans cesse repousser ses limites en composant avec ceux qu’il croyait être ses pires ennemis.. On se retrouve alors avec des alliances totalement improbables et une solidarité nouvelle face à de nouveaux ennemis qu’on a hâte de dégommer.

Galavan dans Gotham

Notre regard évolue en même temps que celui de Gordon, on légitime certains actes, on réussit même à s’attacher à certains personnages et leur trouver une part d’humanité… Et quand on voit notre Jim rebelle dire un gros « fuck » à la soit-disant « justice » on jubile ! C’est même à ce moment précis que l’on commence à l’apprécier.

D’autres personnages comme Bruce Wayne, qui commence enfin à se sortir les doigts du c** des bougies grâce à l’aide de Selina Kyle, Barbara Kean ou Harvey Bullock réservent également de nombreuses surprises. Sans oublier l’arrivée de nouveaux personnages très attendus dans la saison 2, permettant de bien mieux supporter la disparition (pas forcément définitive ?) de certains personnages emblématiques de la saison 1.

Selina Kyle et Bruce Wayne dans Gotham

Si le rythme de la saison 1 pourra paraître monotone pour certains, puisqu’un épisode correspond généralement à une enquête, celui de la saison 2 est incomparable. Gotham va crescendo en nous proposant des ennemis toujours plus barjos et des retournements de situation toujours plus gros, qui occuperont James Gordon version badass sur plusieurs épisodes. Un peu comme un duo Trinity / Dexter.

Bref, j’ai regardé Gotham saison 1 et 2, et depuis je mange, je dors, je rêve Gotham, et je marche même comme Pingouin. J’attends chaque semaine désespérément la sortie du nouvel épisode. En attendant, je me rattrape sur des années de triste ignorance en lisant la série de comics de Jeph Loeb et Tim Sale, Batman : Année 1, Batman : Un Long Halloween, Batman : Amère Victoire. Je prévois aussi de me faire les jeux vidéo : Arkham Asylum, Arkham Origins, et Arkham Knight (bon une fois que j’aurais fini de rattraper mon retard sur les Mass Effect). Et j’ai une folle envie de me rematter toute la trilogie de Nolan. Est-ce grave docteur ?

Pour info, la saison 2 est actuellement diffusée sur TMC les mercredis soir, mais par pitié regardez-là en VO, la VF est absolument pourrie et dénature totalement la série. 

4 Comments

  • Haha exactement le même parcours que moi.

    Je matte Gotham un soir et j’accroche à fond. Je vais à BD’r’Art je demande un comics qui parle de Jim Gordon et je tombe sur Année Un. Je ne l’aurais jamais acheté auparavant à cause des dessins mais je voulais en savoir plus. J’ai enchaîné avec Un Long Halloween et Amère Victoire (ainsi que d’autre comics comme « La Cour des Hiboux » qui est GÉNIALISSIME).

    Je me suis rematté la trilogie Nolan mais comme d’hab le 3eme opus est pas top. Les 2 premiers opus sont génial et reprennent bien cet aspect réel qu’on a dans Année Un et sa suite.

    Et j’acquiesce tout ce pavé :p

    A la fin de la saison 1 on se dit…

    SPOIL

    Ok le pingouin avait touuuut prévu… Ce mec est une génie, un stratège de MALADE !

    FIN DU SPOIL

    Toute la saison 1 est cool sur un fond de mafia. La saison 2 ressemble plus à un comics actuel avec des supers vilains qui commencent à apparaître et une police déjà dépassée par leurs pouvoir/folie.

    Mais cette série donne envie d’en savoir toujours plus. Parfois quand un nom me parait étrange je le tape dans Google et bim je découvre que c’est réellement un personnage des comics mais qu’on en parle jamais. Je trouve ça cool que la série ressorte certains personnages oubliés.

    Et comme tu dis, Jim devient lui même corrompu par Gotham et ce qui lui parait inadmissible au début de la série lui parait nécessaire à sa survie plus tard.

    • Trop marrant, c’est vrai que j’ai du mal avec les dessins aussi mais je commence à m’y faire… As-tu vu les vieux Batman de Tim Burton aussi ? Histoire de rallonger la liste :p
      En tout cas, contente de savoir que je suis pas la seule à faire des petites recherches sur les personnages, je me sens moins seule dans ma folie gothamesque du moment !
      Hâte de voir ce que ça va donner, je saurai avec qui échanger sur la fin de la saison ! 😉

  • Non le seul Batman que j’ai vu autre que ceux de Nolan est Batman Forever… Je suis un grand fan de Jim Carrey et je me dois d’avoir toute sa filmographie sur mon PC (et en checkant mon dossier il en manque…)

    Et j’ai un peu peur de voir ceux de Burton xD

    Par contre je sais que le gars qui joue le père du Pingouin dans Gotham a le même rôle dans les films ^^

    Je trouve ça cool 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *