Hitman Pack d’Intro + Sapienza sur PS4 : on fait le bilan !

Le 11 mars dernier, notre cher agent 47 était de retour sur PS4. Après avoir découvert très brièvement son gameplay lors de la Paris Games Week, je n’attendais que ça. D’autant plus que la date de sortie tombait pile le premier jour de ma période de convalescence.

Si je ne me fais plus trop avoir pour les bande-annonces de films, je dois avouer que les différents trailers envoyaient tellement du lourd que j’avais envie d’y croire :

Et puis bon après un Absolution plus que satisfaisant, on était en droit d’espérer un truc de fou ! Avec le geek on s’est donc laissés tenter par le pack d’intro. Par petite méfiance – et manque de tunes aussi (on venait d’acheter The Division) – on s’est dit qu’on allait se contenter d’une petite entrée en matière quitte à acheter les épisodes un par un. Ah, eh oui Hitman est en format épisodique… Finalement un peu sur notre faim (un peu comme quand on met 3 plombes à vous servir un super plat un peu froid par endroit) on s’est laissés tenter par le dessert : Sapienza !

Cette fois-ci pas de backseat gaming, Le Geek « Depute » et moi avons chacun fait notre petit bonhomme de chemin à travers les 3 missions proposées, ou plutôt 5 missions dans 3 cadres différents (le geek aime la précision) ! Alors forcément, entre son approche « vazy ça me saoule je bute tout le monde » et la mienne « tiens je pourrais peut-être suivre ce type pendant 15 minutes… » on a tout naturellement opté pour l’article à 4 mains ! On va essayer de ne pas se battre !

Pack Intro : Agent 47 sur la sellette

Test de Hitman PS4 Intro

4 ans qu’on attendait le retour de l’agent 47, autant dire qu’on l’attendait de pied ferme (moi j’aurais plutôt dit au tournant, mais bon je la joue cool pour cette première collaboration).
20 ans plutôt (mais on ne sait pas plus tôt de quand tvois ?) : Chômeur, amnésique et déjà tatoué de son code-barre, notre cher tueur à gage est convoqué au siège de l’ICA, qui est à la recherche d’un nouvel agent.
Rencontre immédiate avec Diana Burnwood, qui sera notre informatrice tout au long du jeu.

Comme pour tout bon entretien d’embauche, vous devez passer toute une série de test afin de prouver que vous êtes le candidat idéal. Et quoi de mieux qu’un assassinat dans les règles de l’Art pour montrer tout l’étendu de son talent ?

Pris par la main, un tutorial plutôt bien foutu les potes vous (re)familiarise avec le gameplay de la série tout en développant les nouveautés (c’est ça qu’on veut !) :

  • Les opportunités : en vous baladant vous surprenez des discussions, certaines plus intéressantes que d’autres, car oui, le monde de Hitman est plein de vie et il ne tient qu’à vous de vous sortir les doigts du cul de jouer les opportunistes. Ces éventuelles pistes sont reconnaissables grâce à un petit picto qui, une fois activé, vous fera enchaîner un certain nombre d’actions pour arriver à vos fins. Cette nouveauté paraissant un peu cheaté pour les hardcore gamers peut être désactivée dans le menu option. +1
  •  Les costumes : partie intégrante de la Hitman Cultchure (wesh), votre tenue a tout autant d’importance que dans un La Maison du Style sur DS (c’est pour ça que j’adore Hitman, hihihi hahaha). Fini le camouflage via le mode instinct à la Absolution (avant-dernier épisode de la saga pour les noobs), comme dans la vraie vie vous devez faire semblant de bosser pour ne pas éveiller les soupçons des cadres, car oui uniquement le personnel en chef de chaque corps de métier pourra vous reconnaître sous votre joli déguisement. En gros, s’il y a un gros point blanc au-dessus d’un PNJ, c’est que ça sent le sapin.

C’est dans un décor de cinéma, un hangar, un fausse mer plus vraie que nature, de grands rideaux et des décors en carton, que l’ICA vous demande de reproduire les assassinats de vos prédécesseurs pour tester vos réelles compétences. Rien de bien fou, ces missions sont juste là pour planter le décor. Trois petits assassinats propres (rangez votre gun !) plus tard, vous voilà lancé dans le monde du travail, votre CDI en poche !

Showstopper / Sapienza : Le jour et la nuit

De Paris…

Test de Hitman PS4

Votre première vraie mission, « Showstopper », si vous l’acceptez, débute donc à Paris, à l’occasion de la Fashion Week. Pas question de baver sur la dernière créa Dior ( 🙁 hihihi hahaha ohohoh), vous êtes là pour tuer Lagerfeld Victor Novikov & Dalia Margolis, les fameux propriétaires de la marque de haute couture Sanguine, qui ne fait visiblement pas que dans la Haute Couture. En marge de l’événement mondain, une vente aux enchères un peu spéciale est orchestrée par la lady D et il faut à tout prix la stopper.

A partir de maintenant, vous êtes libre de choisir votre approche. Intégrer l’équipe des maquilleurs, faire partie du staff technique (lumière et son), travailler dans les services d’ordre ou comme serveur… Vous pouvez même avoir votre heure de gloire et défiler sur le podium en entendant les commentaires du public. Mais chut, on ne vous en dit pas plus à ce sujet. Laissez libre court à votre imagination pour arriver à vos fins. Je vous arrête : imagination ne veut pas dire sortir son gun car il sera toujours très difficile de vous sortir d’une pluie de balle (voire impossible).

Et puis parfois il faut l’avouer, quand vous réalisez les temps de chargement qui vous attendent derrière sur PS4 (faites couler le bain), vous y réfléchissez à deux fois avant de faire le gogole.

Test de Hitman Showstopper

Ambiance dark techno, fumigène, bobos parisiens, coupe de champagne et lignes de ****… On s’y croirait presque à cette Fashion Week. A deux pas de Notre-Dame, le lieu parfaitement intégré à Paris reste tout de même à taille humaine => n’espérez pas vous perdre dans les petites ruelles parisiennes.

En vrai beaugosse (ou bellegosse :)) vous repartez serein et pépouze de votre belle soirée avec deux nouvelles victimes, ni vu ni connu, au compteur. Ou alors pas du tout pépouze, accroché au balcon, tout le staff à vos trousses.

Test de Showstopper - Hitman PS' - Geekmick

C’est ici que le côté arcade de Hitman se montre au grand jour : chaque action effectuée, bonne ou mauvaise, affecte votre score, vous permettant d’augmenter votre niveau de maîtrise. Vous aurez pas loin de 100 défis par niveaux pour augmenter votre maîtrise. Nouveaux points de départ, nouvelles armes, nouveaux gadgets… Autant de plus pour améliorer et pimenter votre expérience de jeu.

Pour ceux qui aiment le challenge, il y a le mode escalade ! Autre nouveauté de ce Hitman 2016, ce mode vous permet de rejouer 5 fois la même mission avec à chaque fois une contrainte supplémentaire. Ce qui permet de rajouter un peu de durée de vie (sont malins les mecs !). Par exemple : 1) Tuer l’agent de sécu déguisé en vampire, 2) Tuer l’agent de sécu déguisé en vampire puis le styliste avec un sniper déguisé en mécanicien, 3) Tuer l’agent de sécu déguisé en vampire puis le styliste avec un sniper déguisé en mécanicien puis hacker le pc en garde du corps… 4) Vous avez compris je pense, on est dans la surenchère ! Et si on arrive à bout d’un mode escalade on peut être plutôt fier. Perso pour le moment j’ai eu la flemme, mais Le Geek et son envie innée et irrépressible d’être le plus fort (bah ouiiiii pcq c’est un homme hihihi hahaha hohoho…) ont été plutôt rassasiés (Burp).

A l’Italie

Test de Hitman - Sapienza

Sorti le 26 avril, Sapienza, deuxième mission de ce Hitman, nous plonge dans une Italie paradisiaque où on irait bien passer quelques jours de vacances. Excepté qu’il s’y cache des trucs pas nets.

Une société menace de répandre un virus mortel sur l’ensemble de la planète. Vous vous devez donc de le détruire et surtout de killer les deux responsables Silvio Caruso et Francesca de Santis pour y mettre définitivement fin.

On passe d’un paris gris à une charmante petite station balnéaire italienne, qui nous permet de profiter pleinement des atouts du moteur Glacier d’IO Interactive et d’en prendre plein les mirettes. On s’y perdrait dans ces ruelles italiennes pleine d’animation, et cette fois-ci on peut ! Et on va même devoir jouer les curieux/opportunistes dans une map bien plus grande que celle de Paris, offrant bien plus de possibilités, de morts funs et déguisements en tout genre.

Hitman déguisé en baba cool - Geekmick

Cela n’enlève cependant rien à l’IA risiblement stupide : un garde vous grille à travers le mur (hé mais lui aussi il a le mode instinct ?!), un garde du corps ne se soucie pas de vous voir suivre son client aux chiottes, porter le costume de votre victime dont le corps vient d’être découvert ne vous grillera pas systématiquement… Mais si on parvenait difficilement à oublier ces ratés dans Showstopper, ici les décors et la map prennent le dessus.

Le mode contrat est un pur bonheur sur cette map. Dû à sa taille généreuse, ses petites boutiques, ses restaurants, son église, son hôtel de ville ou encore sa jetée, il offre tout un champ des possibles aux plus créatifs/farfelus et aux plus mordus de challenge. La mission principale de Sapienza vous prendra moins de 2h, mais son cadre vous occupera largement plus de 5h (voire ++ si vous êtes joueur).

Test de Hitman "Sapienza" - Geekmick

Globalement, si vous hésitez encore ou si tout comme moi le pack d’intro vous a laissé sur votre faim, cette deuxième mission reflète sans doute mieux ce qui nous attend pour la suite. Pour 10 boules on peut dire que c’est honnête (bon sauf que sur PC on gagne 2€ et du temps de chargement en moins), sans oublier le Pack d’Intro qui vous coûtera 15€.

BREF, y’a qu’les cons qui changent pas d’avis ! On était à deux doigts de boycotter Sapienza après le Pack d’Intro… On voulait presque écrire un article plutôt négatif et on s’est finalement dit qu’on manquait d’argument. L’art est difficile blablabla. 

;)
😉 Seuls les vrais savent.
Les plus

  • Les graphismes (mention Très Bien Foutu pour Sapienza)
  • Le mode Escalade
  • Le gamedesign de Sapienza
Les moins
  • Une bande-son quasi inexistante (pas à la hauteur des trailers)
  • L’IA pas très fute-fute
  • La durée de vie : globalement courte mais extensible (un peu comme ma ****) pour les vrais tueurs.
  • Tags from the story
    ,
    Written By
    More from Violaine

    On a été Piégés à Escape Yourself La Rochelle – Live Escape Game #6

    Ça faisait longtemps que je ne vous avais pas proposé un test...
    Read More

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *