Test : Life is Strange Before The Storm ouvre le feu avec son 1er épisode

Test de l'épisode 1 de Life is Strange Before the Storm "Éveille toi"

Plus besoin de vous présenter Life is Strange je crois ?! Le teen game signé DONTNOD a rencontré un très franc succès auprès des amateurs de jeux d’aventure et autres curieux(ses). J’avais moi-même beaucoup accroché à cette histoire bouleversante étalée sur 5 épisodes. Quel ne fut donc pas mon enthousiasme quand j’ai su qu’un prequel allait débarquer, en plus d’une suite avec de nouveaux personnages. J’ai un peu déchanté quand j’ai su que ce prequel, nommé Before the Storm, n’était pas développé par DONTNOD mais Deck Nine Games (j’ai rien contre eux hein, mais mémére a ses petites habitudes). J’ai eu un peu peur que ce prequel ne soit qu’un argument pour faire toujours plus de flouze… Et puis pour tout vous dire, la p’tite Chloé je m’en bats un peu les steaks (pas taper).

Quelques jours avant sa sortie (le 31 août) le Geek m’a fait la surprise de m’acheter Before the Storm sur PC : j’allais po cracher ma soupe (expression ratée entendue dans une émission réunissant des casos dans une baraque, ça m’a tué, fallait que je la réutilise #presque) et j’étais quand même bien contente du petit cadeau. Puis faut dire que c’est pas mal pour breaker entre deux frayeurs dans Observer. Rentrer dans la peau de Chloé, la badass qui emmerde la terre entière et n’a peur de rien. YeayYYhhh maddafakkaaa. Bon pas besoin de vous faire un dessin, je suis pas supra fan de Chloé, je préférais Maxine, mais soit, laissons lui sa chance !

« Chloé Eveille toi »

Graphismes dans Life is Strange Before the Storm
Il faut reconnaître que la direction artistique est toujours soignée !

Et danse avec la vie … pouah. Ce tout premier épisode de Life is Strange Before The Storm s’appelle « éveille toi », et on imagine bien que cela s’adresse à notre chère Chloé ! Complètement esseulée depuis que sa copine Maxine l’a abandonnée, celle-ci s’évade comme elle peut avec sa seule fidèle amie Marie-Jeanne. Rappelons que la jeune Chloé est encore toute chamboulée par le décès de son père et qu’en plus elle doit se farcir un beau-père intrusif et avec une face de pet. On a vu mieux côté éveil !

L’épisode nous plonge directement dans un lieu bien craignos, la Scierie, où il ne fait pas bon traîner seule quand on est une jeune nana. Mais le groupe de rock préféré de Chloé passe ce soir là, et c’est une vraie thug life qui n’a peur de rien. Pas même du vigile qui va finalement se montrer bienveillant face à autant d’insolence. Mouais. Perso je le tenterai pas dans la vraie vie, j’ai vu des vigiles s’emporter pour moins que ça en boîte. On comprend très vite que le pouvoir de Chloé sera celui de la persuasion par l’insolence. Pouvoir qui va donner lieu à de (trop) nombreuses joutes verbales.

Chloé badass Life is Strange Before The Storm
Wesh, laisse moi rentrer ou jte marav’. Tahen

Pas de retours en arrière possible donc (hélas, mais le contraire aurait été cheaté et incohérent)… Mais une capacité à intimider ou amuser les gens pour parvenir à ses fins en choisissant les meilleures répliques sur un temps limité. Rien de bien compliqué cela dit, puisque pour ce premier épisode je n’ai pas encore eu l’impression d’échouer à l’un de ses exercices de répartie. A voir si certains choix s’avèrent payants sur les prochains épisodes. Pour le moment j’ai trouvé ça un peu trop présent dans le gameplay et sans grand intérêt…

La scierie Life is Strange Before The Storm
Les casos de la Scierie

Très vite, et cela n’est en rien un spoil, Chloé va faire la connaissance de la mystérieuse Rachel Price. Car après tout, c’est surtout autour de ce mystérieux personnage disparu dans Life is Strange qu’on nous promettait d’en apprendre plus. Leur amitié naissante (et déjà compliquée) et la relation père-enfant vont être les thèmes centraux de ce premier épisode.

Trop vieille pour ces conneries ?!

Chloé à la scierie Life is Strange Before The Storm

Même si les 3h de jeu en compagnie de Chloé ne m’ont pas vraiment aidé à l’apprécier plus, j’ai apprécié retrouver l’univers de Life is Strange (et les enflures de Blackwell). Ce premier épisode se laisse dévorer assez facilement.

Tout comme dans Life is Strange, on peut prendre le temps de se poser (fumer une clope dans le cas de Chloé) pour plonger dans ses pensées, accéder à son journal intime, ou encore à ses textos. En outre, les doublages (je suis en VOST) sont excellents et apportent une vraie richesse à la psychologie de nos héroïnes. Souffles, soupirs ou encore changement de ton permettent de parfaitement retranscrire leurs émotions. Le hic, c’est que côté expressions du visage ça suit pas mais alors pas du tout ! Grosso merdo, les perso ont parfois un charisme proche de celui d’un Sims 3 (voire d’une huître). Sul Sul ! Cummuns nala ?!

La beauté des graphismes dans Life is Strange Before The Storm

Pour le reste, mis à part quelques petits défauts, Before the Storm offre de très beaux tableaux. On retrouve le style peinture à l’aquarelle de son prédécesseur et certains plans sont un vrai plaisir pour les pupilles. Sans parler des jolis effets de lumière.  La bande originale m’a semblé un peu moins fournie, mais le choix des musiques permet tout de même de retranscrire cette ambiance chaleureuse et nostalgique si propre à Life is Strange.

Tag de Chloé dans Life is Strange Before the Storm
Vous avez le choix entre 2 tags. Evidemment j’ai pris le clin d’oeil Breaking Bad !

On ne change pas une recette qui marche : à chacune sa façon de marquer le moment présent, pour Maxine c’était la photo, pour Chloé c’est le tag. Les tags se collectionnent tout comme les photos de Maxine. On note d’ailleurs une petite nouveauté appréciable : le mode collectionneur, qui vous permet de rejouer un chapitre simplement pour apposer le tag manquant, sans pour autant influencer le cours de l’histoire. Plutôt pas mal quand on en a zappé et qu’on a pas envie de tout se retaper.

Pour le reste, je suis très mitigée. Alors que ça ne m’avait pas dérangé outre mesure chez son prédecesseur, Life is Strange Before the Storm m’a semblé trop teenage, trop « fuck them all » han. Avec – pardon d’avance pour la référence – des scènes dignes d’un Pascal Le Grand Frère (la photo ci-dessous devrait te parler si tu t’es toi aussi perdue dans la tv un soir de pluie).

Life is Strange Before the storm
« Vazy tape et dis c’que tu ressens, crache ta haine wesh ! »

J’ai été tantôt morte de rire tantôt exaspérée par les réactions disproportionnées de nos héroïnes… Mais certainement pas touchée comme j’ai pu l’être par Maxine… J’ai eu personnellement beaucoup de mal à m’identifier, y compris en me remettant dans la peau de la Violaine jeune et conne que je fus (chui toujours un peu jeune hein, juste moins conne, enfin je crois). Peut-être suis-je désormais trop vieille pour supporter et comprendre ce genre d’état d’âme. Sans trop de détail, je pense notamment au final de ce premier épisode qui est certes, magnifique visuellement mais ridicule scénaristiquement parlant. En fait, j’ai trouvé le jeu bien plus percutant et touchant dans les moments contemplatifs que dans les dialogues. C’est quoi qu’on dit déjà ? « La parole est d’argent, le silence est d’or. »

Dixit la meuf qui vient de dire en plus de 1000 mots ce qu’elle pensait de ce premier épisode de 3h.

Final Life is Strange Before The Storm
Un final un brin exaspérant mais percutant…

Allez, la suite au prochain épisode.

Note globale

6/10
Tags from the story
,

1 Comment

  • Bon bah même si tout le monde semble ne pas avoir kiffé à 100%, je vais m’y lancer à fond lorsque je l’aurais !
    HÂTE BORDEL!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *