On a testé la Soirée Enquête Le Conte de Cha’Far d’Insight [no spoil] !

Souvenez-vous, fin 2016 je vous parlais de ma toute première soirée enquête avec l’association Insight et l’Agence Légendaire ! Murder party, huis clos, jeu de rôle grandeur nature court… Appelez ça comme vous voulez ! Moi, depuis ce premier pas concluant vers le jeu de rôle grandeur nature (Jeu GN pour les intimes) il semblerait que je sois devenue accro. Et je me laisserais bien tenter par un gros week-end jeu GN !

Je ne prends et ne prendrai pas spécialement le temps de vous écrire pour chaque soirée enquête testée (pour garder un peu de mystère) mais Le Conte de Cha’far est mon troisième et il m’a encore plus plu que les 2 premiers. Loin de moi l’idée de gâcher la surprise aux rouennais, mais bien de vous convaincre – si je n’ai pas encore réussi – de vous laisser tenter au plus vite par ce concept à mi-chemin entre escape game, jeu GN, cluédo géant et murder party. Et ce, surtout lorsque c’est organisé par un maître du jeu qui maîtrise ! Car dans ce type de jeu, c’est un peu lui, et les joueurs avec qui vous allez vous retrouver, qui font tout !

Le Conte de Cha’far : Ambiance Mille et Une Nuits

Samedi dernier, nous étions attendus par Simon (organisateur & maître du jeu) de l’asso insight au Ásgard, la taverne des fans de jeux de figurines à Rouen. Après s’être immergé dans l’univers médiévale puis piratesque, nous avions bien hâte de tester son scénario Mille et Une Nuits, dans le sous-sol réservé et décoré pour l’occasion !

Le Sultan de Djamara a disparu ! La loi prévoit que ce soit son Vizir qui lui succède s’il ne reparaît pas avant la prochaine lune – c’est-à-dire dans une poignée d’heures à présent ! Des rumeurs racontent que l’inquiétant Vizir Cha’far aurait orchestré cette disparition dans le seul but de devenir Sultan à la place du Sultan. L’heure étant fatidique, vous avez décidé de traverser la ville de Djamara afin de vous rendre sans plus tarder au palais…

Ça c’est l’histoire qu’on connaît tous en arrivant. Mais une fois sur les lieux, Simon distribue à chacun son propre scénario et les secrets qui vont avec. Le temps que chacun arrive et se costume, vous disposez donc d’une bonne vingtaine de minutes minimum pour vous familiariser avec le rôle que vous allez incarner pendant 2h30.

Contrairement à Ceux qui n’en revinrent pas, ici la durée de la murder party est précisément limitée à 2h30. Passée cette limite, le soleil pourrait bien se coucher avec un vizir à la tête de chat (bah ouais Cha’Far) à la place du sultan. Autant vous dire que le temps passe très vite !

Nous voici donc Le Geek, mon poto Jojo (qui était déjà présent à mon premier jeu GN) et moi accompagnés de 5 autres PJ (Personnages Joueurs) plongés au beau milieu du Palais de Djamara en compagnie de 4 PNJ (Personnages Non Joueurs —> je traduis pour ma copine chulie) prêts à retrouver le Sultan !

« EA GN SPORTS, IT’S IN THE GAME ! »

Dans cet article, je m’adresse à la fois aux rouennais qui seraient tentés par cette soirée enquête mais aussi aux curieux d’un peu partout. C’est pourquoi je n’en dirai pas beaucoup plus sur le contenu de ce scénario qui doit rester secret (on vous bande les yeux pour aller pisser avant le jeu quand même hein) et, de toute façon, serait difficilement racontable à l’écrit.

Par contre, si je ne peux que vous conseillez une seule chose, c’est de faire vos premiers pas dans les jeu GN de type Murder Party / Soirée enquête avec des pro. Même si je ne serais pas contre l’organisation d’une murder party clés en mains entre copains, je trouve que c’est bien plus sympa d’arriver sans savoir à quoi ni à qui s’attendre.

Déjà, parce qu’à moins d’avoir réservé pour toute une bande de copains, vous démarrez avec de parfaits inconnus. Ça peut paraître intimidant la première fois, d’ailleurs tant qu’on n’a pas commencé on est souvent un peu dans notre coin à lire sagement notre roleplay. Mais, l’organisateur met tout en oeuvre pour vous mettre en confiance : vous commencez généralement en petit groupe avec votre/vos copains avec qui vous partagez une histoire commune. Ce qui ne veut pas dire qu’il faudra vous fier à votre team de départ tout au long de la partie.

On ne vous demande aucune compétence spécifique, ni spécialement d’avoir fait du théâtre (même si ça peut aider) mais juste une seule chose : vous amuser !

L’improvisation est une fois de plus au cœur de cette soirée enquête, ou plus précisément de ce GoPlay (je ne vous parle pas d’Alcatel mais de l’activité estampillée Insight). Les réactions de chacun sont donc totalement imprévisibles. Rien ne vous empêche de tuer un personnage que vous ne sentez pas ! Au pire, il aura droit à un tout nouveau rôle dans l’histoire. Autant vous dire que Le Conte de Cha’Far, qui en était à sa 5ème édition, n’a jamais connu la même fin.

D’autant plus que les rôles sont rédigés aux petits oignons et ne sont pas attribués au hasard. En apprenant à vous connaître, le maître du jeu n’hésitera pas à s’amuser un peu en vous proposant des rôles surprenants. Je n’en dirai pas plus à ce sujet, mais je me contenterai de dire que je me suis bien éclatée avec le mien et j’étais ravie de son choix.

Les PNJ quant à eux, viennent apporter un vrai plus à tout ça grâce à leurs talents d’acteurs. Sans influencer le court de l’histoire, ils sont là pour nous débrider, nous recadrer un peu si nécessaire mais surtout apporter une bonne touche d’humour à la partie !

Au final, après les premières minutes un peu timides pour certains (moi, y compris), on s’oublie très vite pour interpréter notre rôle et remplir nos objectifs, coûte que coûte. Une bonne dizaine de minutes suffit à nouer des relations et trouver des alliés mais aussi à se méfier d’autres personnalités, proches ou non IRL. Voire à devenir un brin paranoïa et à faire ses coups en douce, le manque de luminosité aidant. C’est l’jeu ma pauv’lucette !

Une bonne dose de références aux contes des Mille et Une Nuit, un peu de ruse, un peu de fouilles et d’énigmes et beaucoup de feeling ! Ce dernier ne vous mènera pas toujours à la victoire mais vous fera en tout cas passer un bon moment hors du temps. Une chose est sûre : on ne ressort pas indifférent de ces 2h30 (« ah bordel j’aurais dû prendre l’épée et…et…. ») et ces parfaits inconnus n’en sont plus vraiment lors du debrief qui promet un moment riche en aveux et en rigolades. Bref, vivement la prochaine.

Infos Pratoches pour les normands

Pour suivre l’actu sur facebook rendez-vous sur les pages Asso Insight, GoPlay & Soirées Enquêtes (oui tout ça, quand on like on compte pas !)
Toutes les infos sont sur le site de Soirées Enquêtes

Prix moyen d’une murder party / soirée enquête : 20 à 25 € (souvent petites collations et/ou boissons comprises).
Costumes : la plupart du temps fournis
Lieu : dans une chapelle (à tester absolument), dans un bar aménagé pour l’occasion… Tout dépend de la thématique.

Cet article n’est pas sponsorisé Insight ou Soirées Enquêtes, mais quand on passe de grands moments comme ça on a naturellement envie d’en faire la promotion ! 🙂
Merci à Thibaud & Simon pour ces jolies découvertes !

Tags from the story
, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *