J’ai testé pour toi la Paris Games Week 2015 un samedi

Paris Games Week 2015

Cher ami gamer,

Toi qui te tâtais à aller à la Paris Games Week 2015, ou pense peut-être à y aller l’année prochaine. J’ai testé pour toi la Paris Games Week 2015… un samedi ! Et je te fais un petit récap’ de cette journée baignée dans la transpiration de hardcore, casual, et petits gamers en herbe en plein coeur du parc des Expositions de la Porte de Versailles. Coups de coeur, déceptions, conseils avisés (ou pas), je te dis tout tout tout !

via GIPHY

Déjà d’avance je te le dis, les photos sont pourries !

On est au paradis ?!

Paris Games Week 2015 : le bilan

La Paris Games Week, c’était une grande première pour moi ! Je n’ai pour le moment pas eu non plus l’occasion d’aller à d’autres événements comme la Comic Con, la Japan Expo (« haaaaan lalaaaaa », mais je compte bien corriger ça) et autres grands rassemblements « geek ».

Alors forcément, samedi dernier, le 31 octobre, j’étais excitée comme une puce, y compris dans les bouchons, à l’idée de participer à cette édition historique !

Super Mario Maker à la PGW 2015

Une fois arrivé sur place, sans faire aucune queue, on se sent dans le paradis du gamer avec les stands Playstation, Xbox, Ubisoft, Nintendo, Bandai Namco, Square Enix… Tant d’univers rassemblés en un seul et même lieu. Bref, le paradis. A ne plus savoir où donner de la tête. Sauf qu’on est samedi. Le Paradis, le Disneyland des Gamers. Bon, sauf qu’on est samedi. Mais le Disneyland des Gamers quand même (ouais, tais-toi le rabat-joie) !

Warhammer PGW 2015

A la queue leu-leu…

A peine entrés dans les lieux, après un premier tour, on se dit que l’objectif de la journée c’est de tester le Playstation VR. A une exception près, on a tout simplement oublié (l’organisation ça nous connaît visiblement) de réserver un créneau pour pouvoir le tester (qu’est-ce que ça aurait été sans le mail de relance de Playstation ?).

Leçon 1 : Qu’il ne faut pas de résa tu vérifieras !

Ce premier échec passé, on constate vite que pour tester les prochaines sorties jeux vidéos pas de résa obligatoire mais au moins 4h d’attente pour un blockbuster type Uncharted 4, Rise of The Tomb Raider, Call of Duty : Black Ops 3, Darksoul 3… et j’en passe. Y compris pour Star Wars Battlefront, qui a pourtant été testé par 9,5 millions de joueurs en béta… Disons que, même si c’est parfois tentant, sur une journée ça grille beaucoup trop d’occasions. D’autant qu’on se demande à combien de temps de jeu on aura droit pour se faire une opinion. On oublie vite l’idée.

Leçon 2 : La Paris Games Week un week-end tu oublieras ou aucun jeu tu ne testeras !

Star Wars Battlefront décor PGW 2015
Heureusement, c’est quand même toujours plaisant d’admirer les décors dans chaque univers, et de s’arrêter quelques minutes sur des events comme les tournois de Rocket League (dont le geek vous parlera prochainement !) diffusés sur écran géant à l’Electronic Sports World Cup, la Coupe du Monde Trackmania² Stadium, ou le Show Match exceptionnel sur Heroes of the Storm avec la présence de Cyprien et Squeezie. Bon, pour ce dernier, on a vite lâché l’affaire, trop de monde ! Et puis pas le temps de traîner sur une journée !

Leçon 3 : Sur les canettes qui traînent tu ne glisseras pas ! [Bandes de crachous !!!]

D’ailleurs, pas le temps de manger si t’as rien apporté ! A moins de trouver un stand où ça fait pas trop rêver et donc où il n’y a pas plus de 45 minutes d’attente !

Leçon 4 : Ta nourriture tu apporteras !

Les coups de coeur

Côté réalité virtuelle, à défaut de pouvoir tester le casque VR HTC Vive (4h d’attente), on se laisse tenter par le stand moins fréquenté du 3DRudder. Cette « manette pour les pieds » en fome de soucoupe vous permet de vous déplacer, tourner, et même voler à l’aide d’une simple pression avec vos pieds. Après une intéressante discussion avec ses créateurs (un des rares vrais échanges que l’on aura pu avoir durant le salon) et quelques conseils on se lance Oculus Rift sur la tête et 3Drudder sous les pieds !

via GIPHY

Comme nous n’avions encore jamais testé de casque de réalité virtuelle, les sensations ont bien été au rendez-vous pour le geek (qui n’a pas hésité à tourner dans tous les sens malgré les petites mises en garde) et moi. Ici, aucun jeu vidéo faisant office d’exemple pour tester le prototype du 3DRudder, seulement un lieu avec des bâtiments et quelques animations. Mais nul besoin de jeu ! Avec le casque et le 3Drudder les sensations sont au maximum quand je traverse les murs, je vole en regardant vers le bas, ou je ressort par la bouche d’une baleine. En bref, une bien belle découverte dont je vous reparlerai plus en détail prochainement.

Test du 3DRudder
Non, ceci n’est pas un aspirateur robot, c’est le 3DRudder ! »

Certains univers un peu plus isolés, comme l’Espace Jeux Made in France, permettent tout de même de tester des jeux indés français et même de défier les développeurs à leurs propres jeux ! J’ai trouvé l’initiative plutôt sympa !

Juste à côté, on a pu visiter la petite galerie d’art avec les « œuvres d’art » de « l’artiste » Ideealizse. Spécialisée dans le Low Poly Art (art numérique à partir de polygones), elle proposait une vingtaine d’oeuvres reprenant les classiques de la pop culture et du jeux vidéo dont la vente était destinée à l’association « Petits Princes ». J’avoue avoir bien craqué pour ses hommages à Capcom avec des personnages emblématiques comme Chun Li ou Ryu… Le hic c’est que non seulement elle n’a fait que retoucher des fan-arts que l’on peut retrouver sur Deviantart (pourquoi pas) mais en plus elle ne leur a demandé aucune autorisation pour se les approprier. Je l’ai appris à ma grande surprise quelques jours plus tard avec la polémique sur la page facebook de Kayane :

Je me suis achetée un magnifique tableau de Chun Li à la galerie d’art de la Paris Games Week ! Réalisée par la…

Posté par Kayane sur lundi 2 novembre 2015

Leçon 5 : Le plagiat, c’est caca !

Passage obligé pour les gamers nostalgiques (et bien plus au calme !), l’univers Retro Gaming était une belle immersion dans l’histoire du jeu vidéo.  Le tout avec la possibilité de tester tranquillement de vieilles consoles et de grands classiques du retro gaming au rythme de DJs Retro Gaming venus spécialement pour l’occasion. Chaque console accompagnée d’une fiche qui a le mérite de rappeler que finalement, les consoles d’aujourd’hui ne coûtent pas plus chères !

…..INSTANT JUSTE PRIX !…..

Phlippe Risoli Le Juste Prix

Combien coûtait cette console ? La PC Engine de NEC Corporation, sortie en 1987 ?

Prix PC Engine NEC Geekmick

Réponse, 2990 Francs, soit 604 €….

Elles sont cuitas las bananas !

J’ai finalement tenté de repartir discrètement avec ce super PC, du stand très réussi de LDLC :

PC Thor Paris Games Week LDLC

Dommage, il semblerait que seul Thor puisse le soulever. Au final je repars avec zéro Tee-Shirt de Life is Strange mais des jolies lunettes pixel rose !

Written By
More from Violaine

On a été Piégés à Escape Yourself La Rochelle – Live Escape Game #6

Ça faisait longtemps que je ne vous avais pas proposé un test...
Read More

4 Comments

  • Très cool cet article ! Il y avait quoi comme jeux français indés sympa ? (dé préférence avec des graphisme de foufou la galette de pomme de terre)

    • Ouahou un commentaire de Howard Wolowitz, quelle classe ! :p
      Ben écoute j’ai pas eu de grand grand coup de coeur mais on a pu tester rapidement Shiness : The Lightning Kingdom, un mix jeu de combat / RPG et j’ai trouvé les graphismes très beau. A voir si c’est le genre d’univers que tu aimes. Il ne sera dispo qu’en 2016. Sinon Heartz avait l’air pas mal aussi, c’est un jeu de plateforme solo ou multi qui devrait sortir avant la fin de l’année. Et en dispo, tu as Zodiac : Orcanon Odyssey, c’est un RPG avec graphismes 3D dessinés à la main plutôt classes même si j’ai pas pu le tester… Bref rien de « foufou la galette » pour ma part ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *