A Short Hike : prendre le temps de s’arrêter

Jeux Vidéo Publié par Violaine le


“La vraie paresse, c'est de se lever à 6 heures du matin pour avoir plus longtemps à ne rien faire.” disait Tristan Bernard. Je le cite pour le style mais je sais pas qui c’est. Quand certains se lèvent aux aurores pour aller courir 10km et prendre un bol de muesli aux lait d’avoine, moi je le fais pour avoir plus de temps pour jouer aux jeux vidéo. Parfois je fais du yoga, parfois les deux. Parfois, j’aime juste me lever pour avoir le temps de vraiment rien faire avant d’aller travailler. Alors je vous laisse imaginer quel plaisir j’ai pris à jouer à ne rien faire dans A Short Hike le matin avant d’aller travailler. 

Ascension Crossing

La Pêche dans A Short Hike

Pour tous ceux qui comme moi n’aiment pas Animal crossing et/ou s’en foutent royalement, ne vous laissez pas effrayer par cette comparaison. A Short Hike n’a presque rien à voir avec cette purge vidéoludique. Pourtant, il aurait été plus thérapeutique pour certains de s’y essayer pendant le confinement. 

Les décors enneigés dans A Short Hike

Développé par Adam Robinson-Yu (oui lui tout seul, comme un grand), A Short Hike est un petit jeu d’aventure de style pixel-art qui ne paye pas de mine. Et pourtant ! Le temps de quelques heures (4h environ en prenant son temps), on se retrouve dans la peau de Claire, petit oiseau fraîchement arrivée en vacances sur une petite île où vit sa tante. Sur place, il n’y a aucun réseau, à moins de monter au sommet de l’île. Une petite détox digitale imposée qui, pour une raison qu’on ignore, contrarie énormément notre héroïne. Pas le choix, il va donc falloir trouver un moyen d’escalader et c’est là qu’on intervient !

Le gameplay est on ne peut plus basique : on se déplace avec les touches directionnelles, on saute et vole avec une touche, et on interagit avec les objets avec une autre. 

Petit oiseau si tu n’as pas d’plumes, bah tu peux pas voler

Les plumes nécessaires pour escalader dans A Short Hike

“Bah c’est un oiseau, il vole tout en haut et on en parle plus, nan ?”. Eh bien non, ça n’est pas aussi simple, sinon ça serait pas drôle ! Claire n’a pas assez de force pour atteindre le sommet et n’aura d’autres choix que de trouver des plumes d’or pour pouvoir monter toujours plus haut. Pour ce faire, elle va devoir échanger avec les locaux, leur rendre des services et fouiller les lieux de fond en comble. C’est ce qui pourrait faire penser à Animal Crotting. Sauf que là je ne me suis pas faite prier : se perdre dans les sentiers est si plaisant qu’on en oublierait presque notre objectif principal. On prend vraiment plaisir à échanger avec des personnages pleins d’humour, à apprendre à pêcher, à planer dans les airs ou - petite mise à jour récente - à aller faire un tour en bateau. C’est comme si on avait filé à Adam Robinson-Yu un jeu à faire avec pour seule consigne : 

« L’important, ce n’est pas la destination, mais le voyage en lui-même » Robert Louis Stevenson

Session de Pêche dans A Short Hike

A Short Hike est un vrai plaisir pour les yeux et les oreilles. A condition d’être sensible au pixel-art. Pour les amateurs, n’hésitez pas à aller fouiller les paramètres : il est possible de choisir la taille des pixels. Pour ma part, je les aime “petits et savoureux” (vous avez vraiment l’esprit mal placés) mais sachez qu’il existe également un mode “gros et craquant”. 

A Short Hike : le sommet

Je ne voudrais pas vous gâcher l’expérience, aussi je me contenterai de dire que si le voyage était des plus plaisants, l'arrivée à destination est toute aussi touchante et parlera sans doute à beaucoup d’entre nous qui ont, un jour, attendu un appel important. 

A Short Hike : conseils d’utilisation

Balade en Bateau dans A Short Hike

Avant de lancer le jeu, isolez-vous et assurez-vous que vous ne serez pas dérangé pendant la prochaine heure et enfilez votre casque audio. C'est très important. A Short Hike, c’est un peu comme une séance de méditation, ça se vit tout seul et en pleine conscience.

Laissez-vous porter par sa musique douce évoluant selon vos mouvements. Promenez-vous tranquillement et la musique se fait discrète pour laisser place au chant des oiseaux et des chutes d’eau des cascades, envolez-vous dans les airs, ou voguez à toute allure et la musique s’emporte et occupe toute la place sonore comme pour vous encourager à ne jamais arrêter. C’est si galvanisant que j’ai beau avoir fini le jeu, je ne l’ai toujours pas désinstallé pour pouvoir y retourner de temps en temps. A Short Hike fait partie de ce genre de petit ovni au charme qu’on ne s’explique pas. Ce petit péché mignon qui fait que l’on se sent incompris quand on nous demande pourquoi on l’apprécie autant.

Les décors dans A Short Hike

Et si après avoir lu tout ça, vous me demandez encore “mais au final, c’est quoi l’intérêt du jeu ?!” ou “ça vaut le coup ?” c’est qu’il n’est peut-être pas fait pour vous !

 

Note globale

5/5

Une petite pépite dispo sur Steam (6€95) et depuis août 2020 sur Nintendo Switch.

Partage cet article !

Tags associés :
jeux d'aventure

Violaine

À propos de l'auteur de l'article : Violaine

Licorne en chef de Geekmick. Tombée dans les jeux vidéo à 8 ans avec Robocop Vs Terminator sur Megadrive et Tomb Raider sur PC. Aime ses chats Chappie et Balec. Particularité : humour gras, références douteuses et fâcheuse tendance à ponctuer toutes ses phrases de gros mots. Expression fétiches : "comme ma bite" "comme ma chatte" "c'est ce qu'il m'a dit hier" "balec" "putain" "bordel de cul". Secret honteux : Tous ses amis lui offrent des licornes mais en vrai à la base, elle cherchait juste un truc kitsch pour le logo de Geekmick.

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager cette page