[Test] Dreamfall Chapters, Redux : toutes les bonnes choses… [spoil]

Wow.. Cet article est loin de me rajeunir…

Retour 17 ans en arrière. Nous sommes le 25 décembre 1999, il doit être 10h. J’ai 10 ans et je déballe mes cadeaux. Au moment où je commence à déchirer le papier cadeau rectangulaire, je n’imagine pas que derrière se trouve la fameuse boîte de The Longest Journey : d’un monde à l’autre avec… une héroïne badass à l’affiche (eh oui, une gonz !), April Ryan, et pas moins de 4 cds pour venir à bout de cette grande aventure.

« Han mais tu es sûr que c’est un jeu de son âge ? » rétorque-t’on à mon père. Bon ok TLJ – pour les intimes – est PEGI 16, tout simplement car on peut croiser des gens bourrés ou drogués dans la rue (avec les graphismes 2D de l’époque hein, calmons-nous), mais aussi avoir des dialogues un peu crus. Mis à part ça, pas de scènes de violence, rien de bien méchant.. Certaines thématiques sensibles sont abordées, point. Et surtout je n’y a pas joué seule ! Du coup, je m’en suis pas trop mal sortie, je vais me piquer et je reviens !

Ce cadeau, je ne le sais pas encore, confirmera définitivement mon amour du point & click. Au moins 40 heures de jeu (et de vraies énigmes) qui vont alors, n’ayons pas peur des mots, bouleverser ma vie de petite gameuse en herbe.

Des types inspirant pas trop confiance (la batte aide pas) et une nana droguée à en juger sa blancheur et son garrot bizarre !
Des types inspirant pas trop confiance (la batte aide pas) et une nana droguée à en juger sa blancheur et son garrot (non non ce n’est pas une plante) ! HAN LALA !

Non, le seul risque en m’offrant The Longest Journey si jeune, c’était de faire de moi une gameuse frustrée en quête de réponses à la suite d’une véritable claque vidéoludique, à tous les niveaux (bande-son <3, graphismes et surtout scénario). Une fine bouche (sans présomption aucune, chacun son jeu vidéo de référence). Bref, c’était dla bonne et j’ai eu du mal à retrouver les mêmes sensations avec d’autres point and click.

Quatre ans plus tard… Je n’ai pas vraiment oublié The Longest Journey, j’ai dû y rejouer 3 fois et forcer 2-3 personnes à le faire. Et ils ont bien fait car on nous apprend que le jeu aura bien une suite.

3 ans plus tard tout de même, en 2006, j’ai 17 ans. Le très attendu jeu d’aventure Dreamfall débarque enfin sur PC et consoles grâce au travail de Ragnar Tørnquist & Funcom. Nouveau gameplay qui est loin de mettre tout le monde d’accord, sans parler de la durée de vie rikiki par rapport à TLJ, MAIS la nouvelle héroïne Zoé est attachante et une vraie plus-value est apportée au scénario qui soulève toujours plus de questions. L’équilibre entre les mondes de la magie et de la science n’est plus, et la biotechnologie semble occuper une place de plus en plus préoccupante. Les fans en redemandent !

2011, Ragnar Tørnquist évoque sur son blog une suite pour la saga The Longest Journey. Après 3 bonnes années à checker régulièrement son blog/twitter, à lui demander au moins une fois par an une idée de l’année de sortie… On y est ! C’est sûr, TLJ et Dreamfall auront leur suite grâce au financement de 21 857 contributeurs + moi (abba évidemment) via Kickstarter. Cette fois-ci épisodique et développé et produit par Red Thread Games, le nouveau studio de Ragnar Tørnquist (ouf, tant qu’il est toujours aux commandes, tout va bien !), Dreamfall Chapters nous promet de combler le nostalgeek à la recherche de réponses (enfin!!) sur la destinée de notre chère April Ryan (RIP :(),  mais aussi bien sûr de Zoé Castillo, Crow, Kian et du ou plutôt des mondes !

2016, -bientôt – 27 ans, nous y voilà, ça nous aura demandé beaucoup de patience mais ça y est. Après 5 épisodes, le plus long des voyages est terminé. Et ce n’est pas sans une certaine émotion que je vous propose mon tout dernier test de Dreamfall Chapters. D’ailleurs ça se voit, j’ai toujours pas commencé mon review en fait. Peut-être parce que j’ai pas vraiment envie que ça se termine. Avant toute chose, je vous conseille vivement de lire tous mes autres tests de Dreamfall Chapters. Inspiration, expiration… C’est parti.

Il va y avoir du spoil, mais moi j’reste tranquille.

« Alors… Vous êtes venus m’écouter raconter une histoire, c’est ça ? »

Dame Alvane Dreamfall Chapters Redux
Il vous dit rien ce « totem » – canne ?

C’est avec ces mots que commençait le jeu The Longest Journey. Une mystérieuse dame âgée, Lady Alvane, nous racontait une longue histoire, celle d’un « événement qui a constitué un tournant décisif dans l’histoire de l’équilibre et qui a mis en place des choses encore d’actualité », celle d’April Ryan… Connaît-on enfin le dénouement de cette histoire dans ce tout dernier chapitre ? Il vaudrait mieux, car cette fois-ci Ragnar nous a dit, un peu entre le fromage et le dessert, que c’était bel et bien la fin du voyage… :'(

Il y a 6 mois (IRL), je quittais Zoé bien décidée à « se réveiller » de son coma (sur les conseils d’Abnaxus), dans une chambre aux fausses allures de chambre d’hôpital de Casablanca. Avant toute chose on nous rappelle en pleine face tous les choix faits précédemment, et qui n’auront finalement pas de grosses modifications sur l’équilibre,  même si on a voulu nous le laisser croire tout au long du jeu à travers de gros coups de pression (« Vous avez choisir de prendre un sandwich à la viande ? Cela aura un impact sur la suite de l’histoire… »).

Saga Soundlines Dreamfall Chapters Redux

Mais après tout cet épisode est autant celui de Zoé que celui de Saga (d’ailleurs, étrange comme choix de nom, non ?). Et que représente Saga après tout ? Un peu la destinée, non ? Elle dit d’ailleurs elle-même qu’elle « est juste là pour remplir son rôle », qu’elle « a une prophétie à réaliser », elle a grandit en sachant qu’un jour, tout comme sa mère disparue du jour au lendemain, elle pourrait « jouer son rôle » grâce à sa capacité de Shifter à l’aide de son univers artistique, la musique, tout comme April avait au tout départ besoin de peindre pour chiller shifter. Alors bon, pourquoi pas.  Dans cet épisode final, on comprend d’ailleurs très vite que nous sommes de simples spectateurs et qu’il n’y a plus qu’à lâcher prise. Soit, azy Saga, fais ton taf !

Revenons-en à notre Zoé. Nos théories vont être très intelligemment confirmée à travers une mini-énigme avec de « vrais » et faux souvenirs. La chambre d’hôpital reprend vite ses allures de laboratoire neurobio à la Dr.Strange, en plus sympa hein. Le tout avec un Wonkers (sa « smart-peluche » fétiche dans Dreamfall) plus que flippant.

Zoé Dreamfall Chapters Redux

Dur retour à la réalité pour Zoé, qui va devoir fuir les agents de l’oeil, 2-3 petites phases « d’infiltration » sympatoches à l’appui, dans une atmosphère oppressante plus que réussie. Dommage qu’il n’y ai pas eu une bande-son à la hauteur de TLJ pour l’amplifier. Il faut dire qu’en plus j’ai joué avec les graphismes au plus bas niveau qualité, mais surtout avec un PC en fin de vie qui s’éteint tout seul toutes les heures. J’ai un peu cru que mon PC me narguait quand il s’est éteint au moment précis où Zoé s’apprêtait à ouvrir la mystérieuse porte de sa chambre. J’ai donc pu rajouter ma propre part de tension.

Kian Arcadia sex Dreamfall Chapters Redux
« Ouh yeah »

Par contre, le jeu se désinhibe enfin un peu (depuis The Longest Journey je trouvais cela trop « politiquement correct ») avec son humour familier, à travers notre légendaire Crow,  et une petite scène de débauche à Arcadia (passants s’enlaçant contre le mur / passants en train de vomir ou pisser contre le mur), bande-son à l’appui. Enfin, ça se lâche un peu chez RTG et ça se ressent dans tout ce chapitre et ça fait plaisir, didiou. Ça parle même homosexualité assumée et, n’en déplaise à certains joueurs, non, on ne contrôle pas forcément l’orientation sexuelle de Kian, un des personnages centraux depuis Dreamfall, mais où est le problème ? Ça change quoi ? Même si j’avoue avoir trop peu eu l’occasion de « creuser » le personnage, qui manque selon moi de profondeur, pour réellement m’y attacher et m’intéresser à sa vie sentimentale. Dommage qu’ils se « dévoilent » un peu trop tard dans la saga.

Par contre, fini les longues balades à pas savoir quoi chercher dans Arcadia, place aux énigmes (certes beaucoup plus simple que ce à quoi TLJ nous avait habitué) apportant un intérêt supplémentaire au jeu. Sans compter sur le duo Kian-Crow, aussi improbable que poilant.

Bref, dans la continuité de Dreamfall Chapters « Revelations »  on retrouve bien plus la patte et l’univers The Longest Journey. Bon, l’inventaire, lui, est une fois de plus le grand délaissé du jeu (RIP le gros inventaire infini façon Mary Poppins). A croire qu’au 21ème siècle tous les développeurs de point and click se sont tous dits « bon les gars, on arrête l’inventaire plus encombrant que le personnage, c’est trop mainstream, on y met qu’un objet de temps en temps histoire de ».

Crow et Kian sur le bateau - Dreamfall Chapters Redux

C’est non sans une certaine émotion que l’on assiste à la rencontre de ces personnages très différents qui vont tous devoir coopérer pour… bah sauver le monde contre le mal. Un personnage « maléfique » que l’on pouvait déjà suspecter depuis Dreamfall Chapters… Mais le côté prévisible du scénario est vite dépassé par les autres rebondissements réussis de l’histoire et surtout la joie que l’on a de retrouver brièvement April Ryan… et son nouveau moi, Saga, que l’on quitte finalement à l’âge où on l’avait quitté il y a 17 ans, en compagnie de Crow, sur le point de recevoir une invitée particulière. Même si j’avoue que sans sous-titres fr, je ne suis pas certaine d’avoir tout bien interprété. Mais mon interprétation me plaît.

La boucle est bouclée, on connaît plus ou moins la suite de l’histoire…

Wow.. Cet article est loin de me rajeunir…

Retour 17 ans en arrière. Nous sommes le 25 décembre 1999, il doit être 10h………..

Et là ils ont été très malins chez RTG, c’est que finalement, chacun est libre d’interpréter la fin de la saga à sa manière. Ce qui donne lieu à de nombreuses spéculations sur les forums, et c’est ça qu’est bon ! Moi, comme j’avais bien envie d’en parler dans ma langue (je me débrouille dans la langue de Britney Spears, mais dès qu’il s’agit de parler science/réincarnation et scénario perchés c’est un peu plus chaud) j’ai créé une petite page pour la communauté de french fans :

Rassurez-moi, vous allez pas me laisser toute seule ? Rendez-vous ici : 

Fan Page Dreamfall Chapters France

 

Red Thread Games (instant kikou):

See you again on PS4 !!! (Hein, dis ?! Histoire que j’apprécie vraiment l’expérience à sa juste valeur !!)

Written By
More from Violaine

On a été Piégés à Escape Yourself La Rochelle – Live Escape Game #6

Ça faisait longtemps que je ne vous avais pas proposé un test...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *